Réseau Béninois d’Education et de Recherche : Aurelie Adam Soulé met l’Ens et l'Imsp en connexion

Karim O. ANONRIN 18 décembre 2020

La Ministre du Numérique et de la Digitalisation, Aurélie Adam Soulé Zoumarou accompagnée du Secrétaire général du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Mèdénou Daton représentant la Ministre Eléonore Ladékan Yayi, a procédé ce jeudi 17 décembre 2020, à l’École Normale Supérieure (Ens) de Porto-Novo et à l’Institut de Mathématiques et de Sciences Physiques (Imsp) de Dangbo à la mise en service du Réseau Béninois d’Education et de Recherche (Rber) dans chacun de ses lieux du savoir. A Porto-Novo, la Ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou et la délégation qui la suivait ont été accueillies par le Directeur Adjoint de l’Ens, Ibrahim Yekini et les élèves-professeurs. Ce fut surtout pour ces derniers, l’occasion de découvrir le Réseau Béninois d’Education et de Recherche (Rber) à travers une présentation du Directeur général de l’Agence pour le développement du numérique (Adn), Serge Adjovi.
En effet, des explications du Directeur général de l’Adn, Serge Adjovi, on retient que le Rber est une infrastructure numérique élaborée et financée par le gouvernement pour permettre dans la phase 1 à 10 sites universitaires et centres de recherche de disposer d’une connexion internet fiable à très haut débit pour le partage et la diffusion du savoir et aussi d’accéder à des ressources pédagogiques de sources nationales, sous régionales et internationales. Des documents mis à disposition sur le projet, l’on note qu’à travers le Rber, le Gouvernement veut permettre à plus de 90 000 étudiants béninois d’avoir accès à Internet, à la documentation, aux cours en ligne et au savoir en général, dans les mêmes conditions que leurs camarades de prestigieuses universités d’Europe et d’Afrique interconnectées. A l’Imsp à Dangbo, la délégation ministérielle a été accueillie par les étudiants et les responsables de l’institut avec à leur tête, le Directeur Léonard Todjihoundé.
Dans son intervention à chaque étape de la tournée, la Ministre Aurélie Adam Soulé n’a pas manqué d’avoir un langage franc avec les bénéficiaires qui d’ailleurs ont eu l’opportunité de lui poser des questions sur le projet. « …Ce dont je veux vous parler aujourd’hui, c’est ce que nous attendons de vous, ce que le gouvernement attend de vous (...) Toutes ces infrastructures mises en place ne sont pas là pour la matière grise que vous avez déjà. Tout cela est mis en place, parce que le gouvernement veut que cela ait un impact et puisse nous profiter dans notre pays, que cela résolve les problèmes communs que nous rencontrons dans l’agriculture, dans l’eau, la santé (...) Je voudrais vous dire qu’il faut aller dans ce sens. Ce que nous avons fait ici n’est qu’un premier pas... », a dit la Ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou. En dehors de l’Ens et de l’ Imsp, les autres sites concernés par le projet sont l’Université d’Abomey-Calavi (Uac), l’Eneam, la Faculté des sciences de santé de Cotonou, l’Université nationale d’agriculture de Kétou, l’Unstim d’Abomey, l’Unsbba de Dassa, l’Université de Parakou, et l’Ens/Fast de Natitingou. Tous ces sites seront connectés par la fibre optique.





Dans la même rubrique