Restauration humaine et évangélisation : La Mirhe se projette à l’horizon 2030

Arnaud DOUMANHOUN 21 septembre 2020


Forces, faiblesses et perspectives. « Au cours des vingt dernières années, nous avons accompli des choses extraordinaires avec l’aide du Seigneur… », a déclaré le pasteur Emmanuel Adankon, au lancement solennel du plan stratégique 2020-2024, de la Mission internationale pour la restauration humaine et l’évangélisation (Mirhe).
Ce 19 septembre 2020, à Golden hôtel de Cotonou, le contenu de cet outil de planification a été dévoilé devant un parterre de personnalités sociopolitique et religieuse. La Mirhe n’entend pas se contenter d’une simple représentation au niveau national, régional et international sur les trois continents.
Elle se veut à l’horizon 2030, une organisation chrétienne unie, solidaire, évangélisante, de référence nationale et internationale, bien structurée et administrée, offrant des services spirituels et socioéconomiques de base, dans l’amour et la foi en Jésus-Christ, pour la restauration intégrale de l’Homme.
« Lorsque tu fais des projets, prends conseil, et ne te lance pas dans une bataille sans une stratégie bien conçue ». La Mirhe s’approprie ce passage biblique tiré de Proverbes 20v 18 et forge sa détermination à travers des choix stratégiques afin de mieux concrétiser sa mission pour une amélioration qualitative et significative des résultats. « Il est temps pour nous d’inverser la tendance en adoptant une meilleure manière de la gestion de l’œuvre de Dieu sous la conduite du Saint-Esprit. Le but ou la vision sans un plan est un échec », insiste Emmanuel Adankon avant d’ajouter que le plan stratégique de la Mirhe se veut un outil de pilotage, d’anticipation et de mesure, un outil fédérateur et opérationnel, s’inscrivant dans l’atteinte de la vision et sur les dix prochaines années, intitulée « décennie de la croissance gracieuse 2020-2029 de la Mirhe ».
En termes de défis, la Mirhe aura entre autres au cours des prochaines années à renforcer la foi du peuple de Dieu à travers une évangélisation plus soutenue basée sur la parole authentique de Dieu, offrir une image institutionnelle plus affirmée pour rassurer et donner confiance au peuple de Dieu en tant que Ministère spirituel le plus crédible, renforcer la capacité d’action de l’administration de la Mirhe, de ses départements et de ses sections comme bras techniques opérationnels et spirituels pour le développement du ministère et pour l’offre des services de qualité.
Le vice consul d’Israël au Bénin, Franck Agbede se retrouve entièrement dans ce plan stratégique de la Mirhe.





Dans la même rubrique