Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Retrait des produits du laboratoire New Cesamex : La Dpmed met les officines de pharmacies en garde

JPEG - 128.7 ko

Après les grossistes répartiteurs notamment, la centrale d’achat des médicaments essentiels et consommables médicaux (Came) Ubipharm Bénin, Promopharma, Gapob et U.B phar dans la journée du mardi, les cadres de la direction de la pharmacie, des médicaments et explorations diagnostiques ont effectué hier une visite inopinée dans les officines de pharmacies. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la mission de vérification de la mise en œuvre de la décision du conseil des ministres relative au retrait du marché, des produits du laboratoire New Cesamex. Plusieurs officines de pharmacies ont été parcourues par les inspecteurs pour s’assurer essentiellement du retrait des produits. Il s’agit de la pharmacie Togodou, Adéchina, Camp Guézo, la béninoise et St Pierre de Sèmé Kpodji. Visiblement des mesures ont été prises au niveau de toutes les officines de pharmacies parcourir pour le retrait des produits du laboratoire New Cesamex. Pour le Dr Axell Ligan, responsable de la pharmacie Camp Guézo, les produits du laboratoire New Cesamex ont été retirés depuis le mois de Février des rayons de la pharmacie Camp Guézo. Même son de cloche du côté des différentes officines de pharmacie sillonnées. Au terme du périple, le chef délégation des cadres de la direction de la pharmacie, des médicaments et explorations diagnostiques affirme son satisfecit par rapport au constat sur le terrain. « Au regard du constat, nous sommes satisfaire. Puisque les produits du laboratoire incriminé sont effectivement retirés du marché », s’est réjoui Benoit Honkpévi pharmacien inspecteur de la Dpmeb. Toutefois, il met en les responsables des officines de pharmacies qui disposent encore des produits dudit laboratoire des peines qu’ils encourent s’ils les conservent jusqu’au 14 Avril prochain. « Les responsables qui disposeront de ces produits après le 14 Avril courent 6 mois d’emprisonnement ferme assujettie à 1 million Fcfc comme d’amende », a-t-il affirmé.
Mickaël VOGBE (coll.)

12-04-2018, La rédaction


CHRONIQUES

En toute sincérit : Statut WhatsApp !
14-12-2018, Naguib ALAGBE
A quoi ça sert ? Telle était la question. Et, tous furent pris de court, cherchant en vain. Pourtant, chacun en usait et en abusait. Et si on (...) Lire  

En vérité : Le combat contre la saleté
13-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Que mijote l’opposition ?
12-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Progressistes et républicains : les (...)
11-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Bloc républicain : une réalité
10-12-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2820

Réforme de la tarification : Les 9 avantages des nouvelles offres (...)
14-12-2018, Isac A. YAÏ
Tous les acteurs du secteur de la téléphonie doivent se conformer aux nouvelles règles de tarifications définies par (...)  

Lutte contre l’extrémisme violent en Afrique de l’Ouest : L’Abegief (...)
13-12-2018, Adrien TCHOMAKOU
Aucun pays n’est véritablement à l’abri des attaques terroristes. C’est un fléau qui a affecté déjà des pays limitrophes (...)  

Sécurité alimentaire : Un éveil à l’agroécologie face à la dégradation (...)
13-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En Afrique, les terres se meurent et contraignent les producteurs à épouser de nouvelles pratiques culturelles. Au (...)  

Santé et agriculture : Le Bénin opte pour un nucléaire de (...)
12-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Si minuscule soit-il, l’atome peut constituer aussi bien une menace pour la paix qu’un levier de développement. Le (...)