Retrait du droit de grèves aux agents de santé et autres : Le syndicat Unité Cnhu se plie à la décision de la Cour

Patrice SOKEGBE 6 juillet 2018

« Nous, militants du syndicat Unité Chnu prenons acte de cette décision de la Cour dont les décisions sont sans recours ». Tels sont les propos du Secrétaire général du syndicat Unité Cnhu, Théophile Dossou, à la faveur d’un point de presse hier au Chant d’Oiseau de Cotonou. Cette déclaration fait suite à la récente décision de la Cour constitutionnelle relative au retrait du droit de grève aux agents de santé, aux magistrats, aux policiers et autres corps habillés. A l’occasion, le Sg Théophile Dossou a déclaré que son syndicat n’est pas dans la logique de contestation de la décision de la Cour constitutionnelle, car « un tel comportement peut fragiliser la Cour constitutionnelle qui est le seul rempart qui a sauvé notre pays des situations les plus difficiles comme les moments d’élections…Il va donc sans dire que l’urgence aujourd’hui n’est point de perdre notre énergie à contester une décision qui peut toujours nous afficher des revirements jurisprudentiels dans les années à venir, mais plutôt nous battre par le travail bien fait… ». A ce sujet, il exhorte tous ses militants au calme et à la sérénité, en respectant cette décision de la Cour.
En revanche, le Sg Théophile Dossou a adressé un plaidoyer à l’endroit du Chef de l’Etat. Selon lui, le président de la République doit veiller au payement effectif de la prime de motivation, aux agents de la santé. « Cette revendication constitue une promesse antérieure faite par le Chef de l’Etat en faveur du personnel de la santé, toutes catégories confondues », a-t-il dit. Aussi, a-t-il souhaité que le plateau technique des hôpitaux, dispensaires, maternités ou tout autre centre de santé public, surtout celui du Cnhu-Hkm soit revu et qu’une bonne gestion des hôpitaux soit assurée.





Dans la même rubrique