Réunion annuelle des directeurs départementaux de la santé : Mieux repositionner la planification familiale au Bénin

Karim O. ANONRIN 15 novembre 2021

Les Directeurs Départementaux de la santé et leurs Chefs services chargés de la santé de la mère et de l’enfant se sont retrouvés les 12 et 13 novembre 2021 à Grand-Popo pour la 6ème session de leur cadre de concertation. Financée par l’Agence Béninoise pour la promotion de la famille (ABPF), cette rencontre avait pour objectif principal de réfléchir sur les différentes stratégies à mettre en œuvre pour améliorer le combat de la planification familiale au Bénin. En effet, la Planification Familiale, composante essentielle des soins de santé primaire et de santé de la reproduction, joue un rôle important dans la réduction des taux de morbidité et de mortalité maternelle, néonatale et de la pauvreté. C’est tout le sens du combat que mène l’Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (ABPF) en finançant cette sixième édition de la réunion annuelle des Directeurs départementaux de la santé. Plus précisément, il était question pour les participants de faire le point de la mise en œuvre de deux programmes majeurs : le Plan d’Action National Budgétisé (PANB) 2019-2023 et le Projet Santé et Droits Sexuels et Reproductifs (PSDSR). D’ailleurs, des points présentés par les Directeurs départementaux de la santé ou leurs représentants, on note beaucoup de progrès. Au niveau des Collines par exemple, beaucoup de choses ont changé avec l’avènement de ce cadre de concertation, indique Kodjo Dandonougbo, Directeur Départemental de la Santé. « Le premier élément, c’est un arrêté préfectoral qui a mis en place un cadre de concertation à l’échelle du département et au niveau des communes. Tous les secteurs s’y réunissent autour de la question de la Santé Sexuelle et de la Reproduction », précise le DDS-Collines, Kodjo Dandonougbo. Le taux de prévalence contraceptive est passé en 3 ou 4 ans, de 12 à 22 points.

Le projet PSDSR à l’heure du bilan
La réunion de Grand-Popo aura également permis de faire le point du Projet Santé et Droits Sexuels et Reproductifs (PSDSR). Un projet qui vient à terme le 31 décembre 2021. Le projet PSDR a été mis en œuvre par trois ONG, le consortium ABPF, ABMS et Care Bénin-Togo. Plusieurs stratégies ont été mises en place dans le cadre de sa mise en œuvre. Il s’agit notamment de la mise en place des clubs scolaires, la stratégie sac au dos pour rapprocher les services des jeunes, l’éducation par les pairs, le marketing social qui permet d’informer les jeunes sur les méthodes contraceptives, renforcement du plateau technique dans certains départements et la formation des agents de santé, collaboration avec la plateforme des leaders religieux. Les participants à cette 6ème réunion des directeurs départementaux de la santé ont aussi passé en revue, les recommandations issues du rendez-vous de décembre 2020. D’anciennes exhortations sont revenues dans les échanges, comme la nécessité pour les Directeurs départementaux, de nouer des partenariats avec les différentes antennes de l’ABPF.





Dans la même rubrique