Réunion technique des experts africains et japonais : Smart Africa pour une transformation numérique de l’Afrique

Isac A. YAÏ 20 février 2020

Des experts des États membres de l’Alliance Smart Africa et le ministère de l’Intérieur et des Communications du Japon sont en réunion technique depuis hier à Bénin royal hôtel de Cotonou. Cette rencontre de 48 heures se tient en prélude à la prochaine table ronde nippo-africaine de haut niveau sur les TIC, qui aura lieu en Guinée Conakry pendant le Sommet Transform Africa 2020. La rencontre de Cotonou permettra aux experts d’identifier les projets qui seront soumis au conseil des Ministres de Smart Africa pour des grandes orientations afin que l’Afrique attire de larges investissements. « Le Continent Africain est en pleine transformation numérique. Les TIC agissent comme des catalyseurs pour atteindre rapidement les objectifs de développement durable et ainsi créer de la richesse et éradiquer la pauvreté. Les TIC et les applications électroniques connexes sont des instruments clés pour améliorer la gouvernance et les services tels que la santé, l’énergie, l’éducation, le logement, l’agriculture, l’assurance, la banque, le commerce, l’industrie pharmaceutique, l’automobile, le transport, etc », a indiqué Didier Nkurikiyimfura, Directeur en charge du Département Technologie & Innovation au Secrétariat Smart Africa. A l’en croire, l’utilisation des TIC dans tous les secteurs de l’économie est en train de transformer les pays africains de manière profonde. Et le Bénin est un exemple en matière d’évolution du numérique. D’où son choix pour abriter les présentes assises. « Le Bénin a envoyé un signal fort, démontrant son engagement à révolutionner le pays et la région grâce au numérique. Il a mis en place de nombreuses actions et d’importants moyens pour la promotion du numérique et a encouragé les citoyens à s’y investir de plus en plus, dans une perspective de développer l’économie du pays. Le Bénin a aussi investi dans les infrastructures de Télécommunications, connectant ainsi les organisations du secteur public, privé et non-gouvernementales à l’économie du savoir et mettant en place une base solide pour le développement de l’économie numérique. Prenant la parole au nom du ministre de l’économie numérique et du digital, Oumarou Boubacar Chabi Aboubacar, secrétaire général du ministère a fait savoir à l’assistance l’ambition du Bénin en promouvant le numérique. « Le Bénin s’inscrit dans une dynamique de coopération numérique en Afrique. Il a donc a l’ambition de devenir d’ici 2021, la première plateforme des services numériques en Afrique », a-t-il déclaré.
Cette réunion qui réunit des experts venus du Bénin, du Mali, de la République démocratique du Congo, du Rwanda, du Sénégal, du Soudan du sud, de la Siera Leone, de la Tunisie… prendra fin ce jour.





Dans la même rubrique