Riposte contre la Covid-19 au Bénin : L’Uemoa offre de matériels et une somme de 500.000.000 F Cfa au gouvernement

Isac A. YAÏ 27 août 2020

L’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa) apporte sa contribution aux efforts du gouvernement béninois à travers un don de matériels et un chèque financier de 500.000.000 f Cfa. La réception de ce don de l’organisation sous régionale a eu lieu ce matin dans les locaux du ministère de la santé. « Pour faire ensemble front à la Covid-19, la commission de l’Uemoa a voulu marquer sa solidarité avec le gouvernement et le peuple béninois par l’octroi de masques pour personnel soignant, et des masques à usage multiple pour le grand public d’une valeur de 671.965.598 F Cfa et une somme de 500.000.000 F Cfa destinée à l’achat des kits de prélèvement et de diagnostic. Soit un total de 1.1.171.965.598 F Cfa. Ce don représente la contribution de l’Uemoa dans la lutte contre la Covid-19 au Bénin », a précisé Jonas Gbian, représentant le président de la commission de l’Uemoa.

Réceptionnant ce don de la commission de l’Uemoa, Benjamin Hounkpatin, ministre béninois de la santé s’est dit conscient de l’espoir que l’Union porte sur l’avenir de ses Etats et le bien-être des populations. A l’en croire, ce geste vient renforcer les efforts que le gouvernement béninois fournit déjà dans la prévention et la riposte contre la Covid-19. « Votre geste vient soutenir les efforts du Bénin pour assurer la disponibilité en intrants nécessaires à la prévention, à la riposte et au contrôle de la propagation de la pandémie. Au nom du gouvernement, je voudrais vous rassurer que les instructions seront données aux bénéficiaires des masques pour qu’ils en fassent un bon usage. Quant aux fonds, ils seront judicieusement utilisés pour l’acquisition des kits de prélèvent et de diagnostic pour assurer une riposte efficace contre la Covid-19 », a-t-il rassuré.
Ainsi, par ce geste, l’Uemoa témoigne à ses Etats membres qu’ils ne sont pas seuls dans la lutte contre cette pandémie qui a mis le monde entier à l’arrêt, a imposé de nouvelles règles de vie et de travail perturbant ainsi profondément les relations sociales et ébranlant fortement les économies.





Dans la même rubrique