Riposte contre la Covid-19 au Bénin : ProSEHA2 offre des dispositifs de lavage des mains à l’Ancb

Isac A. YAÏ 10 juin 2020

185 dispositifs de lavage des mains, 300 bidons de litres de savon liquide et deux vidéos de sensibilisation sur le Coronavirus. C’est le don du Programme eau, Hygiène et Assainissement phase deux (ProSEHA2) à l’Association Nationale des Communes du Bénin (Anc) pour riposter contre le Coronavirus. La remise de ces matériels a eu lieu hier dans les locaux du nouveau siège de l’Ancb sis à Abomey-Calavi. Pour Elga Fink, chargée de ce projet allemand piloté par la GIZ, ce don est une manière de venir à la rescousse du Bénin qui a su gérer cette crise sanitaire. « La santé est dans nos mains. Oeuvrons tous ensemble pour lutter contre le Coronavirus à travers le lavage régulier des mains à l’eau et au savon, le respect de la distanciation sociale d’au moins un mètre et le port des masques », a-t-elle ajouté. Pour Achim Tröster, ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne près le Bénin, la lutte contre le Coronavirus a besoin d’une certaine solidarité. Raison pour laquelle l’Allemagne vient aider le Bénin à travers les 38 communes bénéficiaires de ces matériels. « La gestion que le Bénin a faite du Coronavirus démontre que lorsqu’on est organisé et sérieux, on est capable de faire beaucoup de choses. Le Bénin a montré qu’on est en mesure de gérer les catastrophes. Ceci est à l’actif du gouvernement et des partenaires à travers les différents appuis », a précisé Luc Atrokpo, président de l’Ancb.

A l’en croire, ces matériels iront directement à l’endroit des communes bénéficiaires qui les répartiront dans les lieux publics. « Il y a beaucoup de lieux publics dans les communes qui ne disposent pas encore de ces matériels. Nous avons souhaité que les écoles disposent de ce système de lavage des mains. Certaines en ont déjà eu, d’autres non. Le gouvernement et l’Ancb ont fait ce qu’ils ont pu. Ce don nous apporte encore du souffle dans ce domaine. Nous ferons en sorte qu’au fur et à mesure que nous recevrons les dons que l’impact soit visible sur le terrain », a-t-il rassuré. « Je souhaite que les communes bénéficiaires fassent bon usage de ces matériels pour le bien-être des populations », a exhorté l’ambassadeur. Pour le président de l’Ancb, il n’y a aucun doute, ces dispositifs de lavage des mains seront utilisés à bon escient.





Dans la même rubrique