Riposte contre le covid-19 : Le concours des anciens ministres africains de la santé

Bergedor HADJIHOU 14 mai 2020

Nul doute que pour vaincre le coronavirus, l’Afrique aura besoin de toutes ses matières grises. Dans cette dynamique, des anciens ministres de la santé viennent de montrer le chemin en créant mardi à Dakar un cadre de réflexions et d’initiatives au profit entre autres, des stratégies nationales de riposte. Il s’agit d’anciens ministres de la Santé du Sénégal, du Bénin, de la Mauritanie et de la Tunisie. Même s’ils jugent que la situation sanitaire du continent reste globalement sous contrôle face au covid-19, ils rappellent que l’état de veille demeur de mise. « Un devoir de vigilance absolue et de tous les instants s’impose, car il ne fait aucun doute que nos systèmes de santé, malgré les résiliences prouvées, sont encore faibles pour contenir une flambée de l’épidémie. Des efforts soutenus doivent être consacrés à des stratégies préventives, destinées à la rupture de la chaîne de transmission », a souligné Abdou Fall, un ancien ministre sénégalais de la Santé. Mais il n’y a pas que le covid-19 qui préoccupe les experts. Leur sursaut d’orgueil vise à capitaliser la prise de conscience des dirigeants africains sur la nécessité de consacrer dorénavant plus de ressources à la rénovation des systèmes de santé. « Notre ambition est de contribuer à l’effort de construction de systèmes de santé de plus en plus résilients et performants, au regard de la place que la santé occupe dans la vie des hommes et des sociétés », a déclaré M. Fall. Il faut rappeler que tout est parti d’une tribune publiée par l’hebdomadaire Jeune Afrique et le journal français L’Opinion dans laquelle plusieurs anciens ministres de la santé d’Afrique et de la France ont fait part de l’initiative.





Dans la même rubrique