Salon du livre à Dassa : ’’Dis-moi si tu écris dans ta langue maternelle, je te dirai qui tu es’’

Félix AGOHOUNGO 27 juillet 2020

’’Dis-moi si tu écris dans ta langue maternelle, je te dirai qui tu es’’. Ce thème général des assises qui ont eu lieu du 23 au 25 juillet 2020 à l’hôtel ‘’Arigbo de Dassa a focalisé les attentions. L’ouverture de cette rencontre a été présidée par le maire de la localité, monsieur Nicaise Fagnon. A en croire l’organisateur de cette rencontre, l’Association Culture Communication et Développement (ACcD) dont il est le président a fait le choix prioritaire de travailler progressivement à l’avènement d’un espace lettré dans le département des Collines, pour une communication qui suscite une meilleure participation à la vie citoyenne, une communication qui provoque chez le citoyen une compréhension effective de son environnement de vie et des actes que lui-même est appelé à poser, une communication interactive multisectorielle de dialogue. Selon lui, la pertinence de cette démarche a permis à l’ACcD de promouvoir la radio communautaire de type associatif ‘’Radio Ilèma’’ mise en service en 1998 et qui rayonne sur tout le département des Collines, valorisant ainsi les langues idaasha, maxi et fulfulde. Pour donner de la matière à lire aux néo-alphabètes, l’ACcD a fait traduire plus de deux douzaines d’ouvrages traitant de l’agriculture, de la santé, de l’environnement, a-t-il indiqué. Pour le professeur Léon Bio Bigou, les langues et les cultures du Bénin sont engagées dans cette voie inquiétante de dégénérescence, entraînant progressivement la perte de l’originalité. Pour retrouver cette originalité, il serait indispensable de penser à la sauvegarde des acquis des langues et du patrimoine socio culturel, a-t-il martelé. A l’ouverture de la séance le maire, Nicaise Fagnon a fait savoir que toutes les masses populaires et laborieuses doivent être alphabétisées. Ce n’est que la voie pour asseoir la démocratie à la base, a-t-il ajouté





Dans la même rubrique