Sécurisation des opérations bancaires ou financières : L’Api d’authentification des titres d’identité sécurisés rendue disponible

La rédaction 12 mai 2021

Comment les services techniques des établissements financiers pourront s’assurer de l’authenticité des actes présentés par la clientèle ? La préoccupation a fait l’objet d’un atelier technique d’implémentation de l’API (Interface de programmation applicative) d’authentification des documents délivrés par l’Agence nationale d’identification des personnes (Anip), ce mardi 11 mai 2021 au Bénin Royal Hôtel de Cotonou. C’est l’Administrateur, gestionnaire mandataire de l’Anip, Dr Cyrille Gougbédji qui a procédé à l’ouverture des travaux de ces assises.
Etaient conviés à ces assises organisées par l’Anip, les représentants des banques, ceux des compagnies d’assurances, les agents de sécurité et les agents du secteur de l’état civil. En effet, l’Anip délivre des documents tels que l’acte de naissance sécurisé, l’attestation de Numéro personnel d’identification (Npi), le Certificat d’identification personnelle (Cip), la carte d’identité biométrique, l’attestation biométrique, le duplicata Ravip, le Certificat de coutume et de célibat et bien d’autres. A travers donc l’API qui est une solution informatique qui permet l’échange entre plusieurs applications et mise à la disposition des établissements financiers, l’Anip entend les aider à non seulement s’assurer de l’authenticité des documents délivrés aux citoyens mais aussi et surtout à détecter les faux des vrais. Au cours de ces assises, les participants ont eu droit à une présentation détaillée de l’API d’authentification suivie d’un débat général.
Dans son mot de bienvenue, le chargé des partenariats à l’Anip, Herbert Assogba a remercié les participants pour avoir sacrifié de leur précieux temps pour prendre part à cet atelier technique d’implémentation de l’API d’authentification des documents délivrés par l’Anip. Ouvrant ces assises, l’Administrateur, Gestionnaire mandataire de l’Anip, Dr Cyrille Gougbédji a laissé entendre qu’au terme du décret N° 2020 -099 du 28 février 2020 relatif au Npi et l’arrêté du ministre de l’intérieur N°285/Misp/Dc/Sgm/Anip du 18 mars 2021, plus aucune banque ne doit encore rejeter un titre sécurisé d’identification. Selon ses propos, les différentes préoccupations des établissements financiers ont été prises en compte. Aussi a-t-il insisté, le Npi est un numéro unique d’identification de la personne. Il est un code unique aléatoirement généré au moyen d’un algorithme de reconnaissance qui permet d’identifier la personne physique de manière univoque. « Il est individuel, personnel, incessible, permanent. Il est géré et conservé par l’Anip. Il est attribué à toute personne inscrite sur le registre communal ou sur le Registre national des personnes physiques », a-t-il précisé.
Dr Cyrille Gougbédji a également fait remarquer que l’utilisation du Npi est obligatoire pour accéder à tous les services publics non seulement dans le but d’identifier les administrés, mais aussi pour échanger les données en services publics et parapublics. « Le Npi figure sur tous les actes officiels qui requièrent une identification de la personne. Il s’agit des actes, documents et fichiers établis par les services de l’Etat, les administrations, les communes, les organismes de la sécurité sociale et de prestations familiales ainsi que les officiers publics et les créateurs ou exécuteurs d’actes translatifs de propriété mobilière ou de constitution d’hypothèque qui ont accès au Rnpp. Par ailleurs, Dr Cyrille Gougbédji a souligné que le Gouvernement a à cœur le souci de mettre en place les conditions de développement numérique des services commerciaux et financiers. Toute chose qui requiert une sécurité et une confiance que vient garantir l’API que l’Anip met à la disposition des banques et compagnies d’assurances. Il a pour finir, invité les participants à s’approprier l’API, une application indispensable qui contribue résolument à la transformation du Bénin.
Com. ANIP-PR





Dans la même rubrique