Solution éducatives pour la paix sociale : Jules Zannou pose les jalons d'une éducation non violente

La rédaction 16 août 2019

L’Ong ‘’Graines de paix’’ a tenu, sous l’égide de Jules Zannou un atelier sur le programme de mise en œuvre de l’éducation de qualité à la culture de la paix. C’était les mardi 13 et Mercredi 14 août 2019 à l’hôtel Belle Azur de Grand-Popo.

« Améliorer la qualité de l’enseignement et la prévention de la violence ». C’est l’objectif de l’atelier de validation du programme d’éducation parentale dans l’Atlantique et le littoral. En effet, ce programme prévoit la formation continue des enseignants de la maternelle dans le sud-Bénin et ceux du primaire dans le nord aux postures des compétences de l’Ecp. L’impact des changements introduits à l’école sera maximisé, grâce à une sensibilisation conjointe des parents à la culture de la paix et à la discipline non violente. Depuis sa création en 2005, l’Ong ‘’Graines de paix’’ travaille en Suisse, en côte d’ivoire et au Bénin pour une éducation de qualité. « Les violences ne sont pas nécessaires dans l’éducation des enfants, il faut opter pour une discipline positive par la communication », a expliqué Catherine Ador, chef projet ‘’Graines de paix’’ au Bénin. A sa suite, Jules Zannou, Coordonnateur national de l’Ong a situé le cadre de cet atelier. « Cet atelier s’inscrit dans la suite de l’atelier de validation de la théorie de changement réalisé du 10 au 11 Avril 2019 avec les cadres du ministère des affaires sociales et de la micro finance et ceux du ministère des enseignements maternel et primaire. La finalité de cet atelier est de présenter le programme d’éducation parentale conçu par Graines de paix avec les directeurs départementaux des affaires sociales et de la micro finance, des élus locaux de l’Atlantique et du Littoral » a-t-il ajouté. Solange Odjo, Directrice de la famille, de l’enfance et de l’adolescence au Masm, représentant la ministre de tutelle a reconnu les mérites de ladite Ong.

« Nous saluons l’engagement de Graines de paix pour son approche politique sur la question de l’éducation et de la culture de paix. Nous réitérons notre engagement d’accompagner le déploiement du programme d’éducation parentale dans l’Atlantique et le Littoral. Pour sa part l’He Malehossou, président de la fondation Malehossou a exhorté le gouvernement à ne pas rester en marge de ce programme. Car pour lui « L’éducation de qualité des enfants, assure une paix durable et solide ». Gustave Assah, l’un des participants à cet atelier a félicité l’initiative et a invité tous les acteurs de l’éducation à y adhérer.
Sidonie Carole DOSSA (Coll)





Dans la même rubrique