SOUTENANCE DE THESE A L’UAC : Maria Goretti Lègonou élevée au grade de docteur en sociologie de développement

La rédaction 16 juillet 2019

L’Ecole doctorale pluridisciplinaire de l’Université d’Abomey-Calavi a organisé hier une soutenance de thèse de doctorat en sociologie de développement de Maria Goretti Lègonou. Cette dernière a travaillé sur le thème : « Dynamique de gouvernance du relais communautaire dans la zone sanitaire Djidja, Abomey et Agbangnizoun : logiques et jeu des acteurs ». Elle a été élevée au grade de docteur avec la mention très honorable.

L’Université d’Abomey-Calavi vient d’enregistrer un nouveau docteur en sociologie de développement. Il s’agit de Dr Maria Goretti Lègonou qui a soutenu sa thèse de doctorat sur la « Dynamique de gouvernance du relais communautaire dans la zone sanitaire Djidja, Abomey et Agbangnizoun : logiques et jeu des acteurs ». En effet, à travers trois ans de recherches empiriques multidimensionnelles suivant une méthodologie rigoureuse, l’impétrante est parvenue à montrer que le développement du secteur de la santé et la gouvernance du relai communautaire sont tributaires de la compétitivité de l’économie locale.
De même, les interventions des élus locaux sont spécifiquement axées sur l’accompagnement au détriment du diagnostic local. L’intérêt de la présence des relais communautaires comme interface entre les formations sanitaires et la communauté est issu entre autres de la nécessité de la réduction des inégalités socio sanitaires. Le nombre de ménage à charge du relai communautaire, le paysage réel du système de santé local ainsi que les pratiques des professionnels de la santé constituent des points de contrastes dans la gouvernance du relais communautaire.
A l’en croire, les acteurs dominants du système sont les partenaires techniques et financiers. Toutefois, les stratégies à la base des autres acteurs, en fonction des enjeux, conditionnent aussi bien les mutations. Elle estime que si les collectivités locales ne sont pas des acteurs dominant, il est clair qu’ils subissent le système. Le jury, présidé par le professeur Adolphe Kpatchavi, a apprécié la qualité du travail de recherche, les efforts de recherche et la pertinence de l’étude du sujet qu’elle a choisi. Ainsi, elle a été élevée au grade de docteur en sociologie de développement avec la mention très honorable avec félicitations du jury. Heureuse d’avoir atteint l’objectif visé par cette recherche, elle n’a pas manqué de remercier les membres du jury et ceux qui ont contribué à la réussite de ce travail.
Jephté HOUNNAGNI (Stag.)





Dans la même rubrique