Soutenance de thèse de doctorat à l’Uac : Dr Dangnon Micheldéfend la survivance du néré en milieu Baatonou

La rédaction 28 juin 2019

Victor Dangnon Michel accède au grade de docteur à l’université d’Abomey-Calavi après avoir soutenu sa thèse avec brio ce jeudi 27 juin 2019. C’est l’amphithéâtre de l’ex-Flash qui a abrité l’événement.

L’espèce végétale "Néré" doit revenir au cœur de la vie socioculturelle des Baatonou de l’Atacora au Bénin. Tel est le motif principal ayant poussé le doctorant Victor Dangnon Michel à mener des recherches pour comprendre un contraste de plus en plus accentué au sein du peuple Baatonou de l’Atacora. En effet, il y a des années, le Néré avait une place de choix dans la vie socioculturelle de ce peuple à cause des vertus de chacun de ses organes. Mais avec le temps, cette espèce a commencé à régresser. « Le Néré subit depuis un moment des désagréments anthropiques et des influences étrangères comme l’encablure de terrains, les prélèvements… », a-t-il expliqué. D’où sa thèse sur la "Dynamique ethnobotanique du néré dans l’aire culturelle baatonu de l’Atacora au Bénin" qui a été soutenue hier. Après avoir défendu les résultats de sa recherche devant un jury international, le nouveau docteur en sociologie du développementde l’Université d’Abomey-Calavi a obtenu la Mention très honorable avec félicitations du jury.

A entendre le professeur Albert Tingbé-Azalou, directeur de mémoire, le travail réalisé par l’impétrant a tout son sens du fait que le néré est au carrefour de tout ce qui compose la personne humaine. « Le néré a une dimension agro-alimentaire, économique, sanitaire, culturelle, technologique (construction des bâtiments, des greniers). Ainsi, toutes les sciences sociales et anthropologiques prennent cette espèce au centre de leurs activités dans leurs laboratoires », a-t-il ajouté. « Le sujet est d’actualité. La méthodologie de recherche et les résultats sont vraiment louables », a déclaré le Professeur Adolphe Codjo Kpatchavi, président du jury.Dr Victor Dangnon Michel a invité les décideurs au niveau étatique et localà un éveil de conscience pour la pérennisation du néré.
Sinatou ASSOGBA (Coll.)





Dans la même rubrique