Soutenance de thèse de doctorat au Larred : Osséni Souberou explore le marché du Vodun Thron à Ouidah

7 novembre 2022

Le vendredi 4 novembre 2022, dans la salle de conférence Okioh du Mird (Master Intégration régionale et Déveveloppement) de l’université d’Abomey-Calavi, a eu lieu une soutenance de thèse de doctorat en sociologie-anthropologie, au Larred. Cette thèse qui a permis de sacrer l’impétrant Osséni Souberou Docteur, porte sur le marché du Vodun Thron à Ouidah au Bénin.

« Des acteurs développent des stratégies conscientes ou non pour s’enrichir grâce aux croyances et pratiques liées à la déité ». C’est la thèse qu’a défendue pendant 30 minutes environ, l’impétrant Osséni Souberou devant le jury et un parterre d’invités. 18 ans après le « marché de la religion au Bénin », publié en 2005 par son Directeur de thèse, le professeur Dodji Amouzouvi, le filleul vient éclairer les lanternes sur la marchandisation dans les déités au Bénin, notamment le Vodun Thron à Ouidah. « Il s’observe autour du Vodun Thron, une intensification des activités économiques et diverses stratégies pour mobiliser l’argent et les profits », a constaté l’impétrant. En effet, à l’en croire, le fait qu’il y ait un marché autour de cette déité n’est pas ce qui inquiète, c’est d’ailleurs commun à beaucoup de religions. Ce qui attire l’attention par contre, c’est la forte présence de l’argent dans cette sphère. « Et partout où il y a une économie, l’Etat s’interroge », martèle Professeur Thierry Azonhe, le Président du jury. Selon ce dernier, l’Etat peut profiter de ces études pour essayer de prélever un tout petit peu d’impôt à cette pratique marchande autour de ces déités. Cette thèse loin d’être subjectif, vient donc à point nommé attirer l’attention des uns et des autres sur la forte relation existante entre la religion et l’économie.

Osséni Souberou, Docteur avec la mention Très honorable avec félicitation du jury
Le travail de l’impétrant a ébloui chaque membre du jury, et même certains professeurs venus assister à ladite soutenance. A la dernière phase, c’est avec peps que le collège de jury a estimé que le sujet du candidat est intéressant et d’actualité ; la méthodologie est adaptée ; les résultats sont très probants avec des perspectives exploitables ; et qu’il a fait une très bonne soutenance. « A l’issue des délibérations, le jury l’a déclaré digne du grade de Docteur de l’université d’Abomey-Calavi en sociologie anthropologie, dans l’option sociologie développement, spécialité culture et société, avec la mention Très honorable avec félicitation du jury », a clamé professeur Thierry Azonhe, le Président du jury. L’impétrant a ensuite été revêtu de sa toge qui le consacre Docteur avant d’être soumis à une dernière cérémonie qui le fait entrer dans le cercle fermé des Docteurs du Larred (Laboratoire d’analyse et de recherche, religions, espaces et développement).
Notons que le nouveau Dr ne pense pas s’arrêter en si bon chemin. Osséni Souberou va améliorer le travail qui a été fait pour le publier. Aussi, pense-t-il travailler sur le marché de la culture, afin d’interpréter les dynamiques de la présence de l’argent également dans cette sphère.
Arsène AZIZAHO (Coll)





Dans la même rubrique