Surveillant expulsé d’un centre d’examen pour handicap : Une plainte annoncée, ce que prévoit la loi

7 juillet 2021

C’est annoncé. La Fédération des personnes handicapées du Bénin (FAPHB) va porter plainte dans le dossier du surveillant renvoyé d’un centre d’examen pour handicap. Joint hier, Nassirou Domingo a confirmé cette action envisagée pour sanctionner l’incident survenu dans le déroulement du Bac 2021. En effet, aux premières heures de composition, Eric Agonvonon, enseignant de PCT et animateur d’établissement au CEG Zogbodomey a été renvoyé par le chef centre du Ceg 2 Abomey en raison de son handicap moteur. Le Directeur de l’Office du Baccalauréat a dit qu’une solution a été trouvée par sa réintégration dans le corps des secrétaires. Mais le dossier n’est pas clos. La faîtière entend réclamer justice. Selon Banouto, elle a organisé un sit-in ce mardi à la place de l’Etoile Rouge avant d’annoncer une plainte contre la Cheffe centre. Selon l’article 70 de la Loi N" 2OI7.06 DU 29 SEPTEMBRE 2O17, Le rejet de candidature d’une personne handicapée, du fait de son handicap, à un emploi public ou privé qui lui est accessible, est puni d’une amende de cinq cent mille (500 000) francs à deux millions (2 000 000) de francs CFA. Selon l’article 74 de la même Loi, est puni d’un emprisonnement de trois (03) mois à six (06) mois et d’une amende de cinquante mille (50 000) à deux cent mille (200 000) francs CFA ou de I ‘une de ces deux peines seulement, le responsable de l’établissement scolaire, professionnel ou universitaire qui refuse l’accueil ou l’inscription de personne handicapée.





Dans la même rubrique