Techniques de lobbying et plaidoyer en milieu syndical : Les jeunes de l’Icj/Ccs-Cosi-Bénin soumis à des exercices pratiques

Isac A. YAÏ 14 juin 2019

Evaluer la mise en œuvre des techniques de lobbying et plaidoyer en milieu syndical en insistant sur les cas pratiques et les difficultés rencontrées. Tel est l’objectif de l’Intersyndicale des comités des jeunes des confédérations et centrales syndicales affiliés à la Confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin) qui a tenu hier à la bourse du travail un atelier de formation des membres de l’Icj/Ccs, avec l’appui technique et financier de la Cvn International. Pour le Chargé de programme de cette institution, Timothée Boko, cette rencontre fait suite à l’atelier de renforcement des capacités de ces participants sur les 10 étapes des techniques de lobbying et plaidoyer il y a quelques semaines à Ouidah. « Au nombre de ces étapes, il y a des actions à mener à l’endroit de votre propre organisation, des bénéficiaires, il faut définir l’objectif du lobby, mettre en relief les parties prenantes et les décideurs. Ensuite, il faut préparer l’organisation, procéder à sa vérification, définir le plan d’actions de lobbying et plaidoyer et procéder à la mise en œuvre et le suivi-évaluation et le Follow up », a-t-il précisé.
A en croire le président de l’intersyndicale Alexandre Adjinan, « Cette évaluation va permettre d’identifier les insuffisances notées et de procéder aux remédiations nécessaires. Nous espérons que les expériences des uns et des autres vont contribuer à enrichir les échanges et permettre aux participants d’être davantage outillés et aguerris afin de poursuivre les actions en faveur de l’employabilité des jeunes ». Au regard du contexte socio-économique et politique du pays, le Secrétaire général adjoint de la Confédération générale des travailleurs du Bénin, Lucien Glèlè, a estimé que les jeunes doivent changer de fusil d’épaule afin d’éloigner la précarité ambiante. « Il urge que les jeunes travaillent désormais ensemble, car les forces résident dans les regroupements », a-t-il souligné avant d’exhorter les participants à l’assiduité et au partage d’expériences.



Dans la même rubrique