Tournée de sensibilisation dans cinq départements du Bénin : Le Pagefcom II à la rencontre des nouveaux élus communaux

26 avril 2021

Le comité d’orientation et de supervision du Projet d’Appui à la Gestion des Forêts Communales phase II (Pagefcom II) a organisé une tournée d’informations et de sensibilisation dans les 26 communes de la zone d’intervention du projet. Ceci pour présenter à la population et aux élus de chacune de ces communes, les principaux champs d’action prévus et les réalisations attendues dans le cadre du Pagefcom II, puis échanger avec eux sur leurs contributions pour sa réussite.

Initié par le Gouvernement du Bénin pour la valorisation et la gestion des ressources naturelles, le Projet d’Appui à la Gestion des Forêts Communales phase II (Pagefcom II), est conçu pour être exécuté sur 5 ans avec l’accompagnement technique et financier de la Banque Africaine de Développement (BAD) et l’appui financier du Fond pour l’Environnement Mondial (FEM).
Du département de l’Atlantique à celui de la Donga en passant par ceux du Zou, des Collines et du Borgou, dans le cadre de cette tournée d’informations à l’endroit des élus locaux, le message de la délégation conduite par le Colonel Paul Djogbenou, Coordonnateur du Pagefcom 2, est clair : faire le bilan des acquis du Pagefcom 1 en mettant l’accent sur les particularités, présenter les objectifs du Pagefcom 2 et définir avec ces communes, principales bénéficiaires, leurs contributions à l’atteinte des objectifs dans leur localité.
Recommandée par la session ordinaire du Comité d’orientation et de suivi du Pagefcom 2 tenue le 12 août 2020, en raison du renouvellement des conseils communaux - dont certains à 90% - au terme des élections communales et municipales du 17 mai 2020, ce marathon va parcourir toutes les zones d’intervention du projet.
La première escale de l’équipe de cette tournée d’information et de sensibilisation s’est faite à la mairie de Bassila le 17 décembre 2020. Le maire de cette commune, Zachari Tassou, estime qu’il vient à point nommé aussi bien pour lui que pour les membres de son conseil. Il n’a donc pas hésité à inviter tout le conseil communal à une bonne écoute. Après des moments intenses d’échanges entre autorités communales et responsables du Pagefcom II, les participants venus de l’hôtel de ville de Bassila se disent satisfaits de la séance.
C’est la ville de Parakou qui est la deuxième commune parcourue le 18 décembre 2020 à accueillir la délégation. Avec grand intérêt, le conseil communal de la Cité des Kobourous a suivi les différentes présentations du Coordonnateur avant de poser des questions de compréhensions. Prenant la parole, le Maire de Parakou, Inoussa Chabi ZIME fait remarquer que : « cette sensibilisation montre à chacun des élus municipaux qu’il est très utile d’avoir une forêt dans chaque localité. Et que sa gestion doit être vraiment rationnelle (…) C’est une information capitale qui nous permet aujourd’hui en tant qu’élu de prendre nos responsabilités dans la gestion de ces couverts forestiers »
Les membres de l’équipe de la tournée d’informations et de sensibilisation du Pagefcom II vont poursuivre leur périple, pour le même exercice, dans plus d’une vingtaine de municipalités à savoir : So-ava, Zè, Kpomassè, Ouidah, Ouèssè, Toffo, Zogbodomey, Dassa, Bantè, Savè, Zakpota, etc.
Pour Célestin Hounsou Adagbo, conseiller communal à la Mairie de Zakpota : « cette séance d’informations et de sensibilisation a permis de passer en revue toutes les activités qui ont été réalisées dans la commune de Zakpota ». Après des mots de remerciements, ses pairs et lui ont réitéré leur détermination à travailler pour que la seconde phase du PAGEFCOM soit vraiment, pour la commune de Zakpota, un succès.

Les communes d’Abomey, d’Agbangnizoun, de Glazoué puis de Tori-Bossito n’ont pas été laissées pour compte.
A Tori-Bossito, sous la supervision du Maire et du Coordonnateur de Pagefcom 2, un point statistique concret des différentes réalisations de la phase I du projet depuis sa mise en œuvre a été fait. De cette séance, il ressort que la commune de Tori-Bossito a été, par exemple, la première à bénéficier de l’expérimentation des fientes d’animaux dans le processus de fertilisation des sols. A en croire les déclarations du Coordonnateur du Pagefcom, la commune a également bénéficié de plusieurs plantations pour l’aménagement des forêts classées et sacrées répertoriées sur leur territoire. « Nous avons aussi accompagné des privées qui sont des propriétaires de terres et qui souhaiteraient avoir leur propre plantation », va-t-il ajouter. Tori-Bossito a vu ainsi l’installation de 9,2 hectares de plantations de teck à Akadjamè ; 9,98 hectares de plantations d’acacia à Satré ; 54 hectares de plantations au profit des privés ; 340 plants introduits dans la forêt sacrée de LANGANZOUN/DOYINONKON ; 360 plants dans la forêt de LOKOZOUN ; puis a bénéficié de séances d’alphabétisation des femmes et autres activités...
Il est à relever par ailleurs que, pour des raisons diverses, plusieurs communes, ont connu des pertes assez considérables des ressources de leurs plantations. Situation à laquelle le conseil communal de Tori-Bossito compte remédier grâce à la seconde phase du Pagefcom. Il promet alors s’activer pour remplir les conditions nécessaires afin de bénéficier du Pagefcom II. « Ensemble avec le nouveau Maire, nous allons pouvoir faire ce qui est de notre ressort pour que Tori-Bossito bénéficie encore de la deuxième phase de ce projet », a déclaré Cosme Akondé, 1er adjoint au Maire avant d’exhorter tous les autres élus communaux à rendre compte à leur base.
Selon le Coordonnateur du projet, il faut retenir que le Pagefcom II dans sa mise en œuvre, prendra en compte les anciennes communes bénéficiaires du Pagefcom I en plus de deux départements du septentrion que sont la Donga et le Borgou avec en perspective une réalisation de 600 hectares de plants forestiers. Et enfin un accompagnement dans l’aménagement de plantations dans les anciennes communes bénéficiaires.
Richard AKOTCHAYE





Dans la même rubrique