Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Travaux de protection de la côte : Le Gouvernement stabilise l’érosion à l’Est de Cotonou

JPEG - 66.6 ko

Sous la menace des vagues qui rongent le continent, les populations situées à l’Est de Cotonou, entre le Chenal à Akpakpa-Dodomè et Ekpè peuvent souffler. Terminés plus tôt que prévu, les travaux inscrits dans le cadre de la 2e phase du Projet de protection de la côte ont permis un gain de plages à des endroits qui étaient dominés par l’océan. Et pour en arriver là, il a fallu draguer 1,5 millions m3 de sable en mer pour nourrir la plage sur une largeur de 150m. « C’est une protection côtière au moyen des ouvrages en enrochement à travers les épis. Il y a également le remblai hydraulique réalisé grâce à une drague aspiratrice. Ce remblai vise à nourrir le système de protection mis en place pour permettre au trait de côte de se stabiliser durablement. Nous avons un système qui fonctionne comme une série de pièges à sables que sont les ouvrages », a expliqué Philipe Zoumènou, Coordonnateur du Projet de protection de la côte à l’Est de Cotonou.
« L’érosion ne pourra plus avancer »
Un pas vient ainsi d’être fait pour la stabilisation de la côte. Mais le défi immédiat reste la maîtrise de l’érosion dans la durée, surtout en période de marée haute, avec des vagues de 1,5 m poussées par des vents forts. « En période de haute marée, le système aura tendance à redéployer le sable. Mais cette érosion conceptuelle va s’amortir aussitôt en période de basse marée. Au fil des alternances des saisons, le trait de côte va se stabiliser au point où l’érosion ne pourra plus avancer. Nous faisons un suivi systématique de tout le système pour voir s’il n’y a pas de mouvements qui nécessiteraient des interventions. Ce ne sont pas des ouvrages construits pour être laissés à eux-mêmes », a-t-il déclaré. A Akpakpa Donatin, il est prévu l’aménagement d’un lac marin avec la construction d’une digue entre l’épi de Siafato et l’épi 1 sur 700 m. Cette zone de basse agitation marine créée pourra permettre le développement d’activités nautiques et touristiques, de quoi déboucher sur la débilitation des historiques hôtels Plm Alédjo et El Dorado.

2-01-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU


CHRONIQUES

En vérité : Pour ou contre les réformes ?
23-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Pour ou contre les réformes ? Ce sujet qui semble apparemment vidé reviendra en force lors des débats entrant dans le cadre des législatives du (...) Lire  

En vérité : Le renouveau de l’entreprise
23-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Et la Lépi 2018 fut !
17-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Faites comme au Togo !
17-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le temps des débats d’idées
16-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Quitus pour candidater !
16-01-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2850

Formations et recherches universitaires : Laaed souffle sa (...)
23-01-2019, Isac A. YAÏ
Le Laboratoire d’Anthropologie appliquée et d’éducation au développement durable (Laaed) a célébré le samedi dernier au (...)  

Lutte contre la criminalité faunique en 2018 : Saisie d’environ 300 (...)
23-01-2019, Adrien TCHOMAKOU
La lutte contre la criminalité faunique en 2018 n’a pas été vaine. Le gouvernement, les forces de sécurité publique et (...)  

Escroquerie via internet : Deux faussaires tombent dans les (...)
18-01-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Avec l’évolution des Tic, les délinquants font davantage preuve d’ingéniosité. C’est le cas de deux escrocs, l’un étudiant (...)  

Innovation et recherche scientifique : Marie Odile Attanasso (...)
18-01-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Marie Odile Attanasso a inauguré hier, les feux tricolores ‘’made in Bénin’’, installés au carrefour du 10e (...)