Unicef-Bénin : Droit à l’éducation, la santé et la protection : Mariam Chabi Talata reçoit le plaidoyer des enfants et jeunes du Bénin

Patrice SOKEGBE 9 décembre 2021

L’horizon se dégage progressivement pour les enfants et jeunes du Bénin en ce qui concerne la protection et la promotion de leurs droits. Cette avancée est rendue possible grâce à Unicef-Bénin, qui, dans le cadre de la célébration de son 75è anniversaire, a initié, du 19 novembre au 1er décembre 2021, une caravane dans les 12 départements du Bénin dénommée « Relai des enfants et jeunes » pour le plaidoyer de leurs droits. Et pour corroborer cette caravane, les enfants et jeunes ont rencontré, Mercredi 08 décembre 2021 à la salle jaune du ministère des affaires étrangères, la Vice-Présidente de la République du Bénin, Mariam Chabi Talata afin de lui faire la synthèse des plaidoyers et lui transmettre les lettres d’engagement des 12 préfets, ceci sous le regard bienveillant de la Représentante de l’Unicef-Bénin Djanabou Mahondé et de la Ministre des affaires sociales et de la microfinance, Véronique Tognifodé. Selon la Représentante de l’Unicef-Bénin, ce relai vise à créer une cohésion intergénérationnelle en vue d’amplifier la voix de cette communauté qui représente l’avenir de la nation. « En vue de redonner une place centrale à nos enfants et jeunes dans nos actions, nous avons initié ce relai pour réinventer l’avenir de chaque enfant, ensemble avec eux et avec les autorités du pays afin que tous puissent jouir de leurs droit à l’éducation, la santé et la protection. Le relais de plaidoyer des enfants et jeunes a pris fin à Cotonou après avoir parcouru Natitingou, Kandi, Djougou, Parakou, Dassa, Abomey, Aplahoué, Lokossa, Allada, Pobè et Porto-Novo. Partout, nous avons été accueillis à bras ouverts, avec beaucoup de joie, d’enthousiasme et d’engagement autour de la question des enfants et des jeunes », a-t-elle ajouté.

Synthèse de plaidoyer
Face à la Vice-Présidente de la République du Bénin, les enfants et jeunes n’ont pas bégayé quant au plaidoyer de leurs droits. Pour Roxane Akotome, Porte-Parole des enfants du Bénin, plusieurs problèmes continuent de les inquiéter. Il s’agit du travail des enfants qui persiste dans plusieurs départements, de la traite des enfants qui sont envoyés dans les pays voisins et vivent dans des conditions très difficiles, de l’immigration clandestine au péril de leur vie, des enfants "vidomégon", des enfants talibés, des difficultés d’inclusion pour les enfants en situation de handicap, de l’augmentation des cas de viols sur mineurs, du manque d’accès aux loisirs et des mariages précoces. « Nous, enfants, souhaitons faire partie de la solution à ces problèmes et espérons donc que nous pourrons être vos premiers alliés dans cette volonté sincère d’améliorer les conditions de vie des enfants et des jeunes du Bénin », a-t-il plaidé.

Rachad Mourinou, U-Reporter et Représentant des jeunes du Bénin, a pour sa part focalisé son plaidoyer sur le chômage et le sous-emploi, l’utilisation des stupéfiants et le besoin de renforcer la lutte contre la cybercriminalité commise par les jeunes. « Nous sommes confiants qu’avec la détermination du Gouvernement que nous connaissons bien, que ces actions apporteront les changements nécessaires pour permettre à la jeunesse du pays de réaliser son plein potentiel et contribuer efficacement au développement du Bénin », a-t-il indiqué.
Très touchée par la qualité des messages des enfants et jeunes, la Vice-Présidente de la République du Bénin Mariam Chabi Talata a mesuré l’ampleur des dommages qu’ils subissent. Tout en leur promettant de transmettre le plaidoyer au Chef de l’Etat, elle a fait part des réformes entreprises ces derniers mois en leur faveur. Aussi, a-t-elle témoigné toute sa gratitude à Unicef-Bénin qui œuvre inlassablement pour la protection des droits des enfants et jeunes du Bénin.





Dans la même rubrique