Université d’Abomey-Calavi : La Sobémi tient son 2è congrès

La rédaction 11 mai 2018

La Société béninoise de médecine interne a organisé le mercredi dernier son 2è congrès à l’Institut régional de la santé publique (Irsp) de Ouidah. Pendant deux jours, les participants à ce sommet scientifique ont axé leurs réflexions sur les maladies inflammatoires et les risques cardio-vasculaires afin d’y trouver des solutions. C’est le recteur de l’Uac, Maxime da-Cruz, qui a procédé au lancement officiel des travaux.

« Maladies inflammatoires et risques cardio-vasculaires », c’est le thème du 2è congrès de la Sobémi qui a réuni du 9 au 10 mai dernier des experts, professeurs et étudiants du Bénin et des pays de la sous-région tels que le Togo, le Niger, le Burkina-Faso, le Mali, et le Sénégal. Ce sommet scientifique, le 2è dans l’histoire de la Sobémi, a pour objectif de trouver des solutions aux problèmes que causent les maladies inflammatoires et cardio-vasculaires chez l’homme. « La notion de médecine interne aborde l’être humain dans sa globalité… Au cours de ce congrès, le patient doit être au cœur des discussions afin de trouver des solutions aux problèmes que causent les maladies inflammatoires et les risques cardio-vasculaires », a déclaré Maxime da-Cruz, recteur de l’Université d’Abomey-Calavi. En effet, la médecine interne est une spécialité de prise en charge globale des patients. Elle est au centre de toutes les autres spécialités. A ce titre, « il était juste qu’après 4 ans, la Sobémi organise son 2è congrès. Un congrès au cours duquel, les échanges seront nourris par des communications pertinentes », a laissé entendre le Professeur Fabien Houngbè, Président de la Sobémi. Le représentant de la Société sénégalaise de médecine interne (Sosémi), Professeur Souhaïbou Ndongo, et Eugène Zoumènou, Vice-doyen de la Faculté des sciences de la santé (Fss) de Cotonou ont, quant à eux, apprécié l’initiative à sa juste valeur. Ils ont aussi souhaité que le congrès soit dorénavant organisé chaque année, ceci pour le bonheur des populations.
Arnaud SOGADJI (Coll.)





Dans la même rubrique