Usage des moulins à condiments : Quand l’hygiène déserte le forum

La rédaction 4 septembre 2019

Pour faire économie de temps et d’énergie, certaines femmes préfèrent écraser leurs condiments au moulin plutôt qu’à la meule. Une pratique qui n’est pas forcément sans conséquences sur la santé.

Il est 11 heures au marché st Michel ce mardi 06 août 2019. Sur place, une pléthore de femmes patientent autour du meunier Saliou. « Je viens régulièrement écraser ici, déjà en moins de 5 minutes, Saliou écrase mes condiments et je repars satisfaite », confie Dame Cécile, une des clientes. Pour les vendeuses de nourriture aux abords des voies, écraser à la meule est quasiment impossible. Du coup, elles sont obligées de se rabattre sur les moulins, vu la quantité de friture à préparer. « La quantité de tomates que j’ai l’habitude d’écraser pour ma sauce est considérable, donc je suis obligée de le faire au moulin », confirme Florence une cantinière.

Manque d’hygiène
L’entretien de ces moulins laisse à désirer. Même si certains meuniers couvrent leurs moulins avec des sachets, la majorité n’y consacre pas tous les soins d’hygiène requis. L’emplacement réservé à ces moulins est malsain. « Tu vois, il y a un moulin au niveau des caniveaux du marché Dantokpa. Je n’écrase jamais là-bas, car l’endroit n’est pas bien entretenu. De plus, l’eau qui coule des caniveaux dégage une odeur nauséabonde. Mais je reconnais qu’il existe des endroits bien propres dans le marché que je fréquente. Ces lieux sont bien propres et sont à l’intérieur du marché », témoigne Florence. Il n’est pas rare de voir des résidus de fer en bas des condiments écrasés au moulin et même ces résidus sont dans un état de putréfaction avancée. Et bien de femmes y accordent peu d’importance. « Arrivée chez moi, je les mets directement au feu », déclare Victorine, vendeuse de pâte au carrefour Zogbadjè. Ignorant ainsi les conséquences fâcheuses que pourraient générer ce type d’alimentation.

Du tradi au moderne !
D’autres femmes sont attachées à la méthode traditionnelle à cause de son côté hygiénique. C’est le cas de dame Pascaline Zannou résident au quartier Ladji. « J’aime bien utiliser la meule pour écraser mes condiments, car elle est plus naturelle. En plus, les condiments moulus sont doux et sont très vite dénudés d’eau une fois mis sur le feu. Mais l’autre ne se sèche pas vite parce que pour ne pas laisser des résidus de tomates dans le moulin, les meuniers sont obligés d’y verser assez d’eau pour le rincer ». Elle continue son argumentaire : « En plus de cela, les condiments écrasés au moulin ont une couleur noire et une odeur bizarre. Le tout dépend de ce qui a été précédemment écrasé dans le moulin »

Patrick Zinvoedo au sujet de l’hygiène des moulins à condiments
« Les conséquences sur la santé sont énormes »
Est-il bon d’utiliser les moulins à condiments pour nos préparations ?
L’utilisation des moulins à condiments n’est pas bonne à cause de l’oxydation des produits et l’élimination rapide de la vitamine A qui se trouve souvent dans la tomate.
Les condiments écrasés ont-ils des répercussions sur la santé ? Si oui lesquels ?
Les conséquences que peut avoir l’utilisation des moulins à condiments sur la santé sont énormes. Nous avons la putréfaction, le fait que l’aliment n’a pas pu subir l’intervention du suc gastrique. L’aliment consommé s’oxyde dans le colon, ainsi notre sang devient toxique parce que l’oxydation s’est produite depuis la consommation, depuis la transformation des aliments dans un moulin, les aliments n’ont pas subi la température qu’il faut. Nous avons des maladies comme la cataracte, la constipation et la flatulence surtout l’hypertension. Lorsque l’oxydation s’installe, le potassium, le magnésium et le calcium perdent leur valeur

La meule est-elle conseillée ? Quels conseils avez-vous à donner à ceux qui l’utilisent ?
La meule est une bonne chose, car c’est ce que nos parents utilisaient avant. Mais nous avons deux sortes de meules : la meule à pierre et la meule à ciment, la meule à pierre est rare aujourd’hui. L’utilisation des meules nous permet de consommer directement les vitamines de ce condiment ce qui apporte de bonnes choses à l’organisme. Nous devons retourner vers les meules ou les mortiers pour une bonne hygiène de la santé afin d’éviter les maladies.
Gwladys HOUNKPE (Stag)





Dans la même rubrique