Vaccination anti Covid-19 : la Cosi-Bénin dit non aux menaces et à l'intimidation des travailleurs

21 août 2021

DÉCLARATION AU SUJET DE L’OBLIGATION FAITE A CERTAINS TRAVAILLEURS DE SE FAIRE VACCINER CONTRE LE COVID-19
Dans l’exercice de sa fonction régalienne de protection des populations de notre pays, le gouvernement a lancé, depuis quelques semaines, la campagne de vaccination contre le Covid-19 pour les citoyens béninois âgés de 18 ans au moins. Or, les différents types de vaccins succitent des inquiétudes et alimentent des polémiques, en ce qui concerne leurs éfficacité et effets secondaires, au sein des populations béninoises à l’instar des autres populations du monde. Malgré ces polémiques, les femmes et les hommes, en toute responsabilité, sortent pour se faire vacciner même si ce n’est pas la grande affluence.
Depuis quelques jours, il s’observe que des responsables de certaines structures étatiques et entreprises privées imposent aux travailleurs sous leurs ordres la vaccination anti-Covid-19. Certains employeurs menacent les travailleurs de licenciement s’ils ne vont pas se faire vacciner. Ce comportement qui est d’une époque révolue, viole les droits des travailleurs qui sont libres de se faire vacciner s’ils le veulent. Aucune disposition légale ou règlementaire de notre pays n’autorise qui que ce soit, quel que soit son rang, à contraindre les travailleurs à se faire vacciner.
La Confédération des Organisations Syndicales Indépendantes du Bénin dit non :
à l’imposition de la vaccination anti-Covid-19 aux travailleurs,
au licenciement de travailleurs qui se sont pas fait vacciner.
La COSI-Bénin invite le gouvernement à rappeler à tous les responsables des structures publiques et des entreprises privées qu’ils n’ont pas le droit d’intimider ou de menacer les travailleurs pour les contraindre à se faire vacciner contre le Covid-19. La COSI-Bénin met en garde les employeurs et les responsables de l’administration publique zélés qui recourent à des manœuvres d’intimidations de tous genres pour empêcher les travailleurs d’exercer leur droit de se faire vacciner ou non.
Noël CHADARÉ, Secrétaire Général





Dans la même rubrique