Vaccins contre la Covid-19 : 51% des Béninois « quelque peu favorables »

Fulbert ADJIMEHOSSOU 3 février 2021

Mitigés, les Béninois le sont au sujet des probables campagnes de vaccination à venir contre la Covid-19. Une enquête réalisée par Afrobarometer et dont les résultats ont été disséminés ce mercredi à Cotonou le prouve encore plus. La moitié (51%) de la population se disent quelque peu favorables ou très probables d’essayer de se faire vacciner, si un vaccin contre la Covid-19 devient disponible. Cela reste en phase avec le débat qui a lieu depuis quelques jours au sujet de l’acceptabilité des vaccins, surtout au lendemain de la déclaration de l’ambassadeur de la France au Bénin qui proposait au pays le projet Covax. L’acceptabilité d’un vaccin, c’est aussi avant tout une question de confiance. Et là-dessus, l’étude révèle que seulement quatre Béninois sur 10 (39%) font confiance au gouvernement d’assurer qu’un vaccin contre la Covid-19 soit sûr avant qu’il ne soit utilisé dans le pays. « L’opinion est diversifiée. Certains sont prêts au regard de la confiance qui est faite aux institutions. Vu les différentes opinions qui ont été émises par rapport à la gestion de la pandémie, il y a une proportion d’acteurs qui sont favorables à se faire vacciner. Mais il y en a qui n’ont pas cette confiance. La méfiance émane de ce que les gens avaient dit très tôt par rapport à l’Afrique, qui devrait connaitre l’hécatombe vu la faiblesse de notre système de santé, nos faiblesses en matières de sécurité sociale, etc. Aujourd’hui, tout le monde suit ce qui se fait ailleurs, la sollicitation du fait des pertes de vies humaine d’une part et de la crainte d’une régression économique », a expliqué Dr Calixte HOUEDEY, sociologue et Manager de Innovante Recherche en Economie et Gouvernance (IREG).

Quid de la réponse gouvernementale ?
Selon les résultats obtenus par Afrobarometer, plus de trois quarts (77%) des Béninois soutiennent la décision du gouvernement de fermer les écoles afin de limiter la propagation de la Covid-19. Cependant, la majorité (61%) estiment que la durée de la fermeture était trop longue. La plupart (83%) de la population se disent satisfaits de la façon dont le gouvernement a géré la réponse à la pandémie. Cependant, en ce qui concerne l’assistante pour amortir les chocs, une très faible proportion (4%) dit l’avoir bénéficié bien que quatre fois plus de la population enquêtées (18%) des Béninois affirment que leurs ménages ont perdu des sources de revenus à cause de la pandémie. Afrobarometer est un réseau panafricain et non-partisan de recherche par sondage qui produit des données fiables sur les expériences et appréciations des africains et qui sont relatives à la démocratie, à la gouvernance et à la qualité de vie. Cette enquête a pris en compte un échantillon de 1200 adultes béninois entre le 22 novembre et le 7 décembre 2020.





Dans la même rubrique