Valorisation des ressources marines : Gmes & Africa fait découvrir les baleines aux jeunes

Fulbert ADJIMEHOSSOU 9 octobre 2020

Une chance de découvrir les baleines de plus près. Les membres du club Gmes Afrique conduit par Dr Zacharie Sohou, Directeur de l’Institut de Recherche Halieutique et Océanologique du Bénin ont eu cette opportunité. C’était les 24 et 25 septembre 2020 à bord du patrouilleur Ouémé de la Marine nationale. Et à l’occasion, les baleines ne se sont pas fait désirer pour longtemps. Comme dans un cours d’athlétisme, elles ont offert de beaux spectacles aux visiteurs. En dépit de leur masse de plus de 10 tonnes, Baleines et baleineaux s’élancent, puis plongent à nouveau pour ne laisser apparaître parfois que leurs bosses. Les enchainements se sont intensifiés pour arracher des émotions. « C’est une merveille et je salue cette opportunité à nous donnée par Gmes & Africa par le biais de l’Irhob », clame, Charlotte Ezébada, la responsable du club. A chaque occasion, Dr Zacharie Sohou et ses collaborateurs ne manquent pas d’expliquer les observations et de sensibiliser les jeunes au cours de cette sortie. Scientifiquement appelée, Megaptera novaeangliae, en référence à leurs nageoires pectorales géantes, ces cétacées ont le dos sombre, le ventre clair, des plis sur la gorge et une petite bosse devant leur nageoire dorsale, ce qui conduit au nom commun de « dos à bosse ». Chaque année, elles sont dans les aires de reproduction plus chaudes, comme celui du Golfe de Guinée. Pour rappel, financé par l’Union Africaine et l’Union Européenne, Gmes & Africa prend aussi en compte le renforcement des capacités régionales et nationales de production et d’application de l’information fondée sur l’Observation de la terre, et de sensibiliser le public au rôle crucial de l’OT dans le développement durable. L’accès aux données de l’observation de la terre va donc permettre d’améliorer la gestion des ressources marines et côtières.
.





Dans la même rubrique