Violation des mesures de lutte contre la Covid-19 : Ecoutés par le Procureur, les promoteurs de boîtes de nuit relaxés

La rédaction 24 juillet 2020

Une mise en garde. Les deux promoteurs de boîtes de nuit interpellés en début de semaine, pour violation des mesures de lutte contre la Covid-19 recouvrent leur liberté. L’information est rapportée par Frissons Radio. « Les deux promoteurs de boîtes de nuit arrêtés et placés en garde à vue pour avoir ouvert leur établissement malgré l’interdiction du gouvernement ont été libérés ce matin après présentation au procureur de la République. Ils ont eu droit à une mise en garde de la part de Mario Metonou et sont rentrés libres chez eux. Ils ont été prévenus qu’en cas de récidive, ce sera la détention », rapporte le média. En effet, ces promoteurs de boîte de nuit ont procédé à l’ouverture de leurs discothèques en cette période de la pandémie de la covid-19, malgré l’interdiction du Gouvernement. Ils ont alors été interpellés par la Police et gardés à vue pendant quelque temps. Mis en garde par le Procureur de la République près le Tribunal de première instance de Cotonou, ils recouvrent donc la liberté. En revanche, ils ont été prévenus qu’en cas de non-respect ils seront détenus. Il est à rappeler qu’au-delà de la fermeture des discothèques, la suspension des évènements à caractère sportif, de même que l’interdiction d’accès aux plages, l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes sont toujours en vigueur. Le port de masque de protection est primordial, le respect des gestes barrières est à encourager.
Fanelle SOTOMEY (Stag)





Dans la même rubrique