1/8 de finale Can 2019 : Les Écureuils veulent aller très loin

Ambroise ZINSOU 5 juillet 2019

Pour sa première qualification pour un second tour de la Can, le Bénin compte aller très loin. Hier, en conférence de presse, l’international attaquant des Écureuils du Bénin, Michaël Poté a démontré l’envie de l’équipe. « On a prouvé qu’on a des joueurs qui peuvent rivaliser avec les autres. On ne va pas s’arrêter là », a-t-il déclaré. Qualifié sur le fil du rasoir, le Bénin sans pression reste serein pour cette rencontre des huitièmes de finale contre le Maroc. Pour Michel Dussuyer, ce match ne sera pas facile. Il faut rester concentrés et jouer à fond. « Nous avons joué contre le Maroc il n’y a pas longtemps. C’est l’un des favoris du tournoi », a ajouté le coach des Écureuils. Supers favoris de cette Can Égypte 2019, les Lions de l’Atlas sont conscients de ce que le Bénin n’est pas une équipe facile à jouer. Pour Hervé Renard, coach des Lions de l’Atlas, son équipe ne lui a pas donné la satisfaction dont il a besoin lors des matches de groupes. « Je ne suis pas satisfait de notre premier tour », s’est-il désolé

Quelle équipe contre le Maroc
Pour cette rencontre à élimination directe, le sélectionneur Michel Dussuyer devra aligner une équipe capable de contenir les velléités offensives marocaines. Faisant montre d’une rapidité extrême sur les côtés, Michel Dussuyer fera encore confiance à un bloc très bas afin de procéder par des contre-attaques. Son système fétiche 4-5-1 sera encore expérimenté cet après-midi. Avec la titularisation de Saturnin Allagbé dans les buts et de Mama Séibou en milieu de terrain contre le Cameroun, l’équipe est restée en place malgré la domination à outrance des Lions. Ainsi, il va falloir fouetter David Djigla et Jodel Dossou sur les côtés à faire preuve de beaucoup de réalisme dans les actions de contre-attaque. Après deux matches mitigés, Stéphane Sessegnon devra pouvoir porter l’équipe et le tirer vraiment vers le haut. Les Écureuils du Bénin pourraient de ce fait créer la surprise et s’offrir les Lions du Maroc qui les avaient laminés (4-0) en 2004 en match de poules. Mais, impossible n’est pas Béninois.
Depuis Ismaïlia Ambroise Zinsou, envoyé spécial





Dans la même rubrique