Affiche du jour : Maroc – Bénin, un autre « Lion » à ne pas manquer

La rédaction 5 juillet 2019

Pour ouvrir le bal des phases à élimination directe de la Coupe d’Afrique des Nations Egypte 2019, le Bénin en découdra cet après-midi avec le Maroc. L’étape d’un nouvel Esprit de jeu, plus de suspens et un enjeu de taille. L’amorce des huitièmes de finale de cette édition spéciale de la Can est longtemps attendue. Et pour les Ecureuils du Bénin, un adversaire coriace ; les Lions de l’Atlas qui sont perçus à l’issue de la phase de groupe comme l’équipe la plus redoutable. Les bourreaux des Béninois il y a 15 ans en Tunisie. Alors qualifiés pour leur première Can, les Ecureuils ont partagé le même groupe D avec le Maroc, le Nigéria et l’Afrique du Sud. Bien qu’ayant donné du fil à retordre à ces deux autres adversaires, les Ecureuils ont subi la rage des Lions de l’Atlas en s’inclinant sur le score de 4 buts à 0. Ainsi, pour leur quatrième participation, ils retrouvent les Marocains, mais cette fois-ci avec plus d’enjeu. Et même si pour le Bénin, l’objectif de passer le premier tour est déjà atteint, il n’est pas exclu de rêver grand.

Troisième nations à se compter parmi les meilleurs 3ème qualifiés pour le second tour, les Ecureuils du Bénin a enregistré 3 matches nuls sur leurs trois sorties de la phase de groupe. Ils n’ont encaissé que 2 buts contre le Ghana et en ont aussi marqué 2 face à la même équipe. Du point de vu performance, l’équipe est restée moyenne par rapport au niveau de la compétition. Quant à leur adversaire, les Lions de l’Atlas, ils ont produit un fond de jeu très remarquable, même pour l’heure la finition est difficile ; 3 victoires sur 3 matches avec un but marqué par match. Néanmoins, l’équipe marocaine regorge de joueurs très talentueux et pétrit d’expérience. Dans, cette condition, il est difficile voire inespérable que le Bénin s’impose au Maroc. Mais, pour les règles de jeu, seules 90 minutes peuvent déterminer le vainqueur entre Marocains Favoris et Béninois Outsiders. Dans tous les cas, les Béninois affrontent un deuxième Lions sur leur chemin, et cette fois, il va falloir bien viser la cible.
Ali Moumouni



Dans la même rubrique