Bénin : Cinq disciplines sportives ont marqué l’année 2019

Ambroise ZINSOU 31 décembre 2019

L’année sportive 2019 au Bénin a été plus mouvementée. Les Fédérations sportives à travers leurs disciplines respectives ont fait fortunes diverses. Pour un bilan globalement satisfaisant, certaines disciplines ont marqué de leurs empreintes l’année 2019 qui s’achève. Il s’agit du football, de la pétanque, du tennis, de Roller Sports et du volley-ball.

Le football, le sport-roi en pleine ascension
Qualifié pour sa 4è Coupe d’Afrique des Nations Egypte 2019 après neuf ans de disette, le football béninois qui avait connu des périodes difficiles avec plus d’une décennie de crise était à la croisée des chemins. D’abord, il fallait attendre la dernière journée des éliminatoires pour composter le billet pour Egypte avec pour concurrent direct, le Togo. Dans un derby fratricide, c’est le Bénin qui s’impose (2-1) et arrache son ticket pour la messe continentale aux pieds des Pyramides. Et pour une Can à 24 équipes, une place en huitième de finale était à prendre dans un groupe piège composé du Ghana, du Cameroun, de la Guinnée Bissau et du Bénin. Sans gagner le moindre match et sans en perdre non plus, le Bénin fort de ses trois points accède en huitième de finale où l’attend un adversaire gros bras, le Maroc. Les Ecureuils du Bénin qui ont résisté devant l’ogre marocain vont arracher leur qualification aux épreuves des nerfs (4-1) suite à un nul d’un but partout après prolongation. L’aventure va s’arrêter pour les jaunes en quart face au Sénégal (finaliste de cette Can en Egypte). Diminuée avec l’absence de Khaled Adenon et de Steve Mounié qui doivent observer une rencontre de suspension, les Ecureuils vont courber l’échine (1-0) devant le « Grand Sénégal » de Sadio Mané, Idrissa Gana Gueye, Khalidou Koulibaly, etc. En sortant par la grande porte, le Bénin vient de marquer un gros point dans cette prestigieuse compétition sur le continent.
En club, le Bénin va également déjouer les pronostics pour s’offrir une place dans la phase de groupe de la Coupe de la Confédération de la Caf. Engagé à travers son club Esae Fc, le Bénin va passer par toutes les émotions pour éliminer l’Asc Snim de la Mauritanie, Salitas Fc du Burkina Faso et Génération Foot du Sénégal. Une qualification historique qu’aucun club béninois n’a pu obtenir depuis l’avènement de la nouvelle formule.

La pétanque, organiser les Mondiaux 2022 au Bénin
L’absence de l’équipe nationale de pétanque du Bénin à la Coupe du monde de la discipline au Canada pour des raisons diplomatiques n’a pas émoussé les ardeurs du président de la Confédération africaine des sports boules, le Béninois El Hadj Idrissou Ibrahima à décrocher pour le Bénin l’organisation des Championnats du monde de pétanque Bénin 2022. Cette organisation confiée au Bénin est le fruit de la perspicacité de l’homme qui veut honorer son pays. Prophète de son art, il avait souhaité et obtenu la première participation des Béninoises à la Coupe d’Afrique des Féminines de pétanque. Le coup d’essai s’est révélé un coup de maître. Les Béninoises ont terminé médaillées de bronze à cette compétition. Il en est de même pour les Masculins qui ont terminé sur la troisième marche du podium.

Le Tennis dans la cour des « Grands »

Sans gros moyens, la Fédération béninoise de Tennis réalise de formidables performances dans la sous-région, sur le continent et dans le monde. Avec les catégories d’âges (Gloriana Nahum) et avec les seniors (Arnaud Sewanou, Klégou, etc), le tennis béninois a fait des avancées notables lors des compétitions. Une prouesse à mettre à l’actif du tandem Jean-Claude Talon-Mohamed Aboubakari qui ne cesse de faire progresser le niveau des pratiquants. La bonne nouvelle cette année, c’est aussi la visite de Daniel Chausse au Bénin. Une visite qui s’inscrit dans la construction d’un Complexe sportif de tennis de type label Roland Garros. Cette entité sportive qui va prendre en compte la formation des jeunes apprenants et celle des formateurs pour un véritable envol de la discipline.

Roller Sports, les Béninois marchent sur l’eau
Faisant partie des nouveau-nés dans l’univers sportif béninois, le Roller Sports marche actuellement sur l’eau sur le continent. Après trois participations aux compétitions, les Béninois survolent tout même avec des athlètes surclassés. Demba Diallo, la pépite et ses coéquipiers ne font aucun cadeau à leurs adversaires lors des joutes. L’année 2019 a encore été pour eux une occasion de dominer outrageusement la compétition en ramenant 56 médailles (25 Or, 19 Argent et 12 Bronze) du dernier Championnat d’Afrique de Roller Sports dénommé « 1st Africa Roller Game » qui s’est déroulé du 3 au 10 novembre 2019 au stade des martyrs de Kinshasa en République démocratique de Congo. Sous l’impulsion de Nathanaël Koty président d’honneur de la fédération béninoise de Roller Sports et de son président Marius Tchibozo, les athlètes font des merveilles et inscrivent déjà le nom du Bénin dans les archives.

Le volley-ball en vogue
Sans bruit, le volley-ball est en train de retrouver ses lettres de noblesse. Malgré les moyens limités, la Fédération béninoise de volley-ball fait son petit bonhomme de chemin. Le président Ali Yaro essaie de mettre les petits plats dans les grands pour donner plus de chances au Bénin et aux pratiquants à travers plusieurs compétitions. Et pour le compte de l’année 2019, le volley-ball a fait un grand bond lors de la Coupe d’Afrique des nations de la Zone 3. Les Hommes ont terminé deuxièmes derrière le Ghana, pays organisateur dans une finale inédite. Les Dames ont fini quatrièmes avec une prestation surprise en terre ghanéenne. Le Bénin du volley-ball se replace ainsi dans la sous-région avec une bonne marge de progression. Le reste, il va falloir maintenir le cap pour rivaliser avec les cadors du continent.





Dans la même rubrique