Coupe du monde 2022 : Et le Maroc brise le mauvais sort ! (Maroc 1-0 Portugal)

10 décembre 2022


Pour la première fois dans son histoire, un pays africain accède aux demi-finales de la Coupe du monde. Il s’agit du Maroc qui vient de faire tomber le mythe. Très solide et imperturbable durant plus de 90 minutes, le Maroc a créé la sensation en éliminant le Portugal (1-0), ce samedi, lors des quarts de finale de la Coupe du monde au Qatar. Une victoire historique pour les Lions de l’Atlas, premiers Africains à rejoindre le dernier carré de la plus prestigieuse des compétitions.
Comme attendu, les Marocains jouaient bas. Comme attendu, les Portugais se cassaient rapidement les dents sur le mur adverse. En dehors d’une belle tête de Joao Félix repoussée par Bounou, les Lusitaniens peinaient à trouver des espaces face à un bloc parfaitement en place. Les Lions de l’Atlas se permettaient même des montées intéressantes grâce à une belle qualité technique, En Nesyri obtenant deux opportunités sur deux têtes qui fuyaient le cadre.


Malgré une large possession du ballon, les champions d’Europe 2016 tournaient en rond. En face, la bande à Walid Regragui prenait confiance et enchaînait des séquences collectives de très grande classe. Une montée en puissance récompensée avant la pause sur une tête d’En Nesyri, qui profitait d’une sortie catastrophique de Diogo Costa pour ouvrir la marque (1-0, 42e). Un but qui enflammait l’Al Thumama Stadium, proche d’être refroidi sur une demi-volée de Bruno Fernandes qui percutait la barre.
Au retour des vestiaires, le Maroc passait proche du break sur un coup franc de Ziyech. Une énorme occasion pour la formation maghrébine qui décidait dès lors de fermer la porte à double tour malgré la sortie sur blessure du capitaine Saiss. Pour tenter de revenir dans la partie, Fernando Santos lançait rapidement Ronaldo et Cancelo, qui comme leurs partenaires, avaient un mal fou à faire la différence alors que Bruno Fernandes voyait son tir passer quelques centimètres au-dessus du but.
Dans le dernier quart d’heure, l’atmosphère devenait insoutenable pour le Maroc, sauvé d’une superbe parade par Bounou sur un tir puissant de Joao Félix. En dépit d’une forte pression, les défenseurs marocains ne paniquaient jamais et repoussaient tous les assauts portugais, trop imprécis. L’expulsion pour deux avertissements de Cheddira, auteur d’une entrée catastrophique, ne changeait rien : le Maroc jouera les demi-finales. Une première pour un pays africain. Ronaldo, lui, ne remportera jamais la Coupe du monde.





Dans la même rubrique