Espagne : le Real Madrid, champion pour la 35è fois !

Patrice SOKEGBE 30 avril 2022

Victorieux contre l’Espanyol Barcelone (4-0) ce samedi, lors de la 34e journée de Liga, le Real Madrid est officiellement sacré champion d’Espagne. La Casa Blanca décroche le 35e titre national de son histoire. Rodrygo a lancé le Real avec un doublé « Je préfère en parler quand ce sera fait » . Superstitieux, comme il le dit lui-même, l’entraîneur du Real Madrid Carlo Ancelotti avait refusé de parler du titre hier avant d’affronter l’Espanyol Barcelone ce samedi.

Alors qu’un nul suffisait à la Casa Blanca pour décrocher le 35e titre de champion d’Espagne de son histoire, les Merengue ont fait mieux en s’imposant 4-0 à domicile face à la formation barcelonaise. Avec 17 points d’avance sur le FC Séville et 18 sur le FC Barcelone, qui a joué un match en moins, le Real ne peut plus être rattrapé à quatre journées de la fin. Avec un onze remanié (Benzema, Vinicius, Kroos, Mendy et Carvajal sur le banc au coup d’envoi, Alaba et Militao absents), l’équipe madrilène n’a pas particulièrement brillé dans le jeu mais elle a su aller à l’essentiel. En première période, Rodrygo s’appuyait en une-deux sur Marcelo et s’infiltrait sur le côté gauche de la surface adverse pour battre Diego Lopez d’une frappe croisée du droit (1-0, 33e). L’ailier brésilien s’offrait un doublé dix minutes plus tard d’un tir du droit qui prenait le gardien barcelonais à contre-pied (2-0, 43e). En seconde mi-temps, Asensio assurait le succès des siens d’une frappe croisée (3-0, 55e), puis Benzema, entré à l’heure de jeu, participait à la fête d’une frappe en première intention sur un service de Vinicius (4-0, 81e).

Ancelotti entre encore un peu plus dans l’histoire
Bien aidé par l’irrégularité du FC Barcelone et de l’Atletico Madrid, ses deux principaux rivaux, le Real a aussi bénéficié du travail d’Ancelotti pour décrocher ce titre. Le jeu de son équipe n’a pas été extraordinaire, mais l’Italien a su s’adapter avec pragmatisme tout au long de la saison pour faire gagner sa formation et l’empêcher de sombrer dans les moments plus difficiles, comme après la défaite en 8es de finale aller de la Ligue des Champions contre le PSG (0-1), que ses joueurs ont renversés au retour (3-1). Pour son deuxième passage sur le banc du Real, le « Mister » a réussi ce qu’il n’était pas parvenu à faire lors de sa première expérience entre 2013 et 2015, en décrochant ce titre en Liga. A 62 ans, l’Italien devient ainsi le premier entraîneur à remporter les cinq championnats majeurs en Europe (Premier League, Liga, Serie A, Bundesliga, Ligue 1). Cette saison, il peut encore rêver d’un doublé Liga-Ligue des Champions avant la demi-finale retour contre Manchester City (défaite 3-4 à l’aller), mercredi. Pas si mal pour un entraîneur critiqué et considéré par certains comme dépassé.





Dans la même rubrique