Match Bénin-Madagascar : Les Ecureuils n’ont plus droit à l’erreur

Patrice SOKEGBE 11 novembre 2021

A la veille de la rencontre qui oppose le Bénin au Madagascar, comptant pour la 5è journée des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022, le sélectionneur national Michel Dussuyer s’est montré un peu plus rassurant. A la faveur d’une conférence de presse tenue hier au stade Gl Mathieu Kérékou, le technicien français entend affronter les Barea avec un esprit revanchard avec comme objectif de prendre les 3 points à l’issue de cette journée. Selon lui, le Bénin est dans un groupe assez serré, et c’est l’ultime solution de remporter ce match. « La dernière rencontre face à la Tanzanie s’est soldée par une défaite, et il n’est pas question de commettre la même erreur. Nous sommes motivés et nous pensons que nous allons gagner ce match... », a-t-il dit.
Aussi, faut-il faire marquer que la plupart des matches finissent généralement par des scores étriqués : Madagascar-Bénin (0-1), Bénin-RDC (1-1), Tanzanie-Bénin (0-1), Bénin-Tanzanie (0-1). Tout porte à croire que les performances alignées ne sont pas à la hauteur des attentes. Malgré cela, le technicien français donne des notes positives et d’espoir quant à sa qualification au 2è tour des éliminatoires de la Coupe de monde Qatar 2022, avec comme espoir que ses poulains vont exprimer leurs talents face à Madagascar. « Il s’agit d’être focalisé sur notre objectif. Il faut que, dès les premières minutes, on puisse mener au score. Je sais que le groupe est dans un bon état d’esprit et est motivé… Il s’agit de matérialiser sur le terrain les ambitions du groupe », a-t-il ajouté, tout en soulignant le retour de Sessi d’Almeida qui, selon lui, apporte du sien sur le terrain. « C’est une bonne nouvelle de le revoir dans le groupe », a-t-il dit.
Même si le système de jeu n’est pas connu d’avance, le sélectionneur national a sans doute tiré des leçons de la défaite des Ecureuils face à la Tanzanie. Il faut tout de même rappeler qu’il a aligné une défense à trois face à une équipe tanzanienne avec une animation offensive assez efficace. L’absence de Cédric Hountondji va sûrement amener à un changement de schéma à la défense.





Dans la même rubrique