Matches amicaux Bénin-Côte d’Ivoire et Bénin-Algérie : Le sélectionneur Michel Dussuyer explique ses choix

Ambroise ZINSOU 2 septembre 2019

Après avoir rendu publique une liste remaniée de 23 joueurs pour le compte des rencontres amicales Bénin-Côte d’Ivoire d’une part et Bénin-Algérie d’autre part, le sélectionneur des Ecureuils du Bénin, le français Michel Dussuyer explique ses choix. Pour le technicien, la porte de la sélection nationale reste toujours aux bons joueurs du moment.

Via les réseaux sociaux et à défaut de donner une conférence de presse comme l’exigent les normes, le sélectionneur des Ecureuils du Bénin a expliqué ses choix. Dans une réponse diplomatique, Michel Dussuyer a donné les raisons du choix des 23 joueurs convoqués dans le cadre des matches amicaux Bénin-Côte d’Ivoire qui aura lieu le 6 septembre prochain au Havre (France) et celui du 9 septembre prochain entre le Bénin et l’Algérie à Blida (Algérie). Sur cette liste des 23 joueurs, on note de nouvelles entrées (Maël Sedagondji, Youssouf Assogba, Abdoul Ouorou, Marcel Dandjinou) qui vont fêter leur première chez les A, des retours (Yannick Aguemon, Rudy Gestede et Nabil Yarou) et des absences (Moïse Adilehou, Seidou barazé, David Djigla, Désiré Azankpo, Salomon Junior, Rodrigue Fassinou, etc) dont la plus étonnante, celle de Fabien Farnolle. Dans ses explications, le technicien français est resté dithyrambique sur ses choix notamment ceux de Youssouf Assogba et Maël Sedagondji. Pour le deuxième, Michel Dussuyer affirme que c’est un garçon très talentueux qui évolue avec la réserve de Dijon Fco et qu’il a eu la chance de suivre la saison dernière. « C’est un joueur d’à peine 20 et qui affiche des promesses pour l’avenir. Alors, il m’a semblé utile de le convoquer et de le voir sur ces matches », a-t-il déclaré. Pour Youssouf Assogba ex-pensionnaire de l’Uss Kraké et qui vient de signer un contrat stagiaire pro avec Amiens Fc, le sélectionneur des Ecureuils du Bénin estime que c’est aussi un garçon prometteur qu’il a déjà convoqué plus d’une fois pour les regroupements d’avant la Can. « C’est un joueur qui est en nette progression », a-t-il affirmé.

Le cas des absents…
Sur cette question le coach des Ecureuils du Bénin est resté un peu perplexe. Selon lui, ces absences sont dues à ce que certains joueurs n’ont plus de clubs et d’autres n’ont pas encore repris les entraînements. « C’est vrai que je ne pensais pas autant modifier le groupe pour ce premier rendez-vous de septembre. C’est un peu la force des évènements. Seidou Barazé et Emmanuel Imorou n’ont plus de clubs. Moïse Adilehou, en instance de départ n’est pas retourné en Grèce. Pour l’instant sa situation est incertaine. Junior Salomon n’a pas encore repris le championnat au Nigeria. Désiré Azankpo, j’ai fait le choix de le prendre pour la Can. Pour l’instant, il y a Yannick Aguemon, il y a aussi Rudy Gestede. Donc, la concurrence est ouverte pour les postes d’attaquants. David Djigla revient de blessure et a repris timidement », a-t-il signifié.
Mais le cas le plus délicat au niveau des absents, c’est celui de Fabien Farnolle. Pour Michel Dussuyer, le gardien de Yeni Matalyaspor n’est pas prêt pour un probable retour en équipe nationale. « Concernant Fabien Farnolle, nous avons eu une longue discussion téléphonique où il m’a fait part un peu de sa lassitude du moment. C’est difficile d’encaisser les critiques qui sont venues du pays et sur les réseaux sociaux. Ces critiques, je les trouve aussi de mon côté, injustes. Nous avons la chance d’avoir deux très bons gardiens que sont Saturnin et Fabien. Farnolle est le seul joueur béninois à avoir disputé une compétition européenne cette saison. Il est encore performant à son poste. Je trouve parfois injustes les prises de position. Je pense qu’il faut être beaucoup plus objectifs dans les critiques », s’est-il désolé. Pour dire que Fabien Farnolle n’est pas encore prêt à revenir en sélection.

La sélection des locaux
Nabil Yarou (Buffles Fc), Chérif Dine Kakpo (Buffles Fc), Marcel Dandjinou (Esae Fc) et Abdoul Ouorou (Jac) sont des joueurs locaux qui ont été appelés par le sélectionneur pour ces deux rencontres. Et le technicien justifie parce qu’il croit qu’ils sont non seulement les meilleurs locaux du moment mais aussi qu’ils ont eu de la progression. « Pour ce qui est de Nabil Yarou et de Chérif Dine Kakpo, ils ont évolué avec l’équipe locale. Je n’ai pas eu la chance de suivre leurs prestations avec les Buffles Fc du Borgou. C’est vrai que ce sont de bons joueurs même si sur le but togolais, la responsabilité de Chérif Dine Kakpo est un tout petit peu engagée. Globalement, ce sont des joueurs qui sont compétitifs puisqu’ils ont participé aux matches avec les Ecureuils locaux (éliminés par leurs homologues togolais après un nul 0-0 à Porto-Novo et une défaite 1-0 à Kégué à Lomé Ndlr) et avec les Buffles Fc du Borgou (éliminés des tours préliminaires de la Ligue africaine des champions. Match nul 1-1 à Cotonou face à l’Asck du Togo et 1-0 à Lomé Ndlr). Donc, éligibles pour ce rendez-vous de septembre », a-t-il ajouté. C’est le cas de Marcel Dandjinou qui était aussi en compétition avec Esae Fc qui s’est qualifié pour le tour suivant de la Coupe de la Caf. « J’ai discuté avec Jonas Bidé concernant les meilleurs gardiens du moment, c’est ce qui a plaidé en sa faveur », a-t-il martelé.

Le choix des retours
Pour ce qui concerne le cas de Cédric Hountondji et de Rudy Gestede, Michel Dussuyer pense que c’est une suite des choses puisque le premier était déjà sur la liste des réservistes pour la Can et que le second après une longue discussion avait déjà manifesté le désir de faire son retour en sélection. « Concernant Cédric Hountondji, il a une année très compliquée. Après sa blessure avec son club de New York, il a pu retrouver encore de temps de jeu. Mais le temps relativement qui a séparé son retour de la Can a fait que je l’ai présélectionné tout en sachant que c’est une question de temps pour lui. Car, il a sa place dans cette équipe. Et là, depuis le début de la saison, il jouait avec l’équipe de Clermont. Donc, il a les qualités de jouer pour l’équipe. Pour ce qui est de Rudy, on avait échangé depuis l’année dernière pour revenir en sélection. Mais il était confronté à des blessures et il n’était aussi performant. Maintenant, il l’est parce qu’il a fait toute la préparation avec son club de Middlesbrough. Et ces deux matches de septembre vont permettre de le mettre dans le bain », a-t-il conclu.





Dans la même rubrique