Michel Dussuyer, coach des Ecureuils du Bénin : “La clé du match, c’est le mental des joueurs et le soutien du public”

Ambroise ZINSOU 15 mars 2019

Face à la presse jeudi dernier pour expliquer le choix des joueurs retenus pour l’ultime rencontre Bénin-Togo comptant pour la 6è journée des éliminatoires de la Can Egypte 2019, le sélectionneur des Ecureuils du Bénin, Michel Dussuyer estime que la clé du match repose sur le mental des joueurs, la générosité dans l’effort et le soutien du public.

« Tous les joueurs retenus ont envie de participer à la prochaine Can. Il s’agit des anciens qui ont vécu l’élimination à Bamako et les nouveaux qui manifestent aussi le désir de découvrir la Can ». Voilà l’un des arguments utilisés par Michel Dussuyer, sélectionneur des Ecureuils du Bénin lors de la conférence de presse qu’il a donnée dans la matinée d’hier jeudi au ministère des sports. Suite à la publication de la liste des 23 Commandos pour la difficile mission Bénin-Togo comptant pour la 6è et dernière journée des éliminatoires de la Can Egypte 2019, le technicien a donné des explications par rapport au choix des joueurs retenus pour ce match. Pour ce match, trois joueurs locaux (Sèdjamè Patrick, Chérif Dine Kakpo, tous deux des Buffles Fc de Parakou et Rodrigue Fassinou de l’Aspac) feront leur baptême de feu. Deux autres expatriés que sont Yannick Aguemon (Oud Hervetee en Belgique) et Cèbio Soukou ( Hansa Rostock en Allemagne) vont découvrir également pour la première fois l’équipe nationale du Bénin. Mais le coach reste serein pour ce match tout en comptant sur ses joueurs qui vont faire le nécessaire pour tenir bons devant cette équipe des Eperviers du Togo dont il n’ignore pas l’atout offensif. « Le Togo a une équipe qui dispose d’un très grand atout offensif. Toutefois, si nous sommes parvenus à les contrer au match aller chez eux à Lomé, c’est encore possible qu’on le fasse chez nous à Kouhounou », a-t-il martelé. Deuxièmes au classement (7 points) derrière l’Algérie (10 points) déjà qualifiée et pour qui la rencontre face à la Gambie à Alger ne va compter que pour du beurre, les Ecureuils gardent intactes leurs chances de qualification jusqu’au coup d’envoi de la rencontre du 24 mars prochain. Et déjà le vendredi, le résultat du match Algérie-Gambie sera connu. Ainsi, Michel Dussuyer et ses poulains sauront dans quel état d’esprit ils vont aborder cette rencontre fatidique. « La clé du match, c’est le mental des joueurs, la générosité dans l’effort et le soutien du public sportif. Ceux qui seront au stade vont pousser l’équipe et ceux qui seront hors du stade vont faire ce qu’ils peuvent pour la victoire », a-t-il ajouté.

Pas facile de jouer un tel match sans Sessegnon
Dans ses propos, le sélectionneur français n’a pas manqué de reconnaître qu’il n’est pas facile de jouer sans Stéphane Sessegnon, surtout un match de cette envergure. Suspendu depuis le match Bénin-Algérie (sanctionné par l’historique victoire 1-0 des Ecureuils sur les Fennecs), l’ancien joueur des Requins de l’Atlantqiue et du Paris Saint Germain, Capitaine et dépositaire du jeu de l’équipe du Bénin, sera le grain de sel qui va manquer à la sauce. Et pour combler ce vide, le coach demande à tous les joueurs de rester concentrés et d’être efficaces dans les deux surfaces de réparation. « On va travailler pour que l’absence de Stéphane Sessegnon soit comblée par le jeu collectif puisqu’il n’y a pas un joueur qui a son niveau et qui pourrait valablement le remplacer », a-t-il conclu. Il faut noter aussi que Michaël Poté et Sessi d’Almeida ne seront pas non plus de la partie.

Les 23 Ecureuils :
Gardiens de but
f : Fabien Farnolle (Yeni Malatyaspor, Turquie) , Saturnin Allagbé (Niort, France), Cherif Dine Kakpo (Buffles).

Défenseurs : Junior Salomon (Plateau United, Nigeria), Olivier Verdon (Sochaux, France), Khaled Adénon (Amiens, France ) Moïse Adilehou (Levadiakos, Grèce), David Kiki (Red Star, France), Emmanuel Imorou (Caen, France), Rodrigue Fassinou (ASPAC), Seïdou Barazé (Yzeure, France).

Milieux de terrain : Rodrigue Kossi (Club Africain, Tunisie) Jordan Adéoti (Auxerre, France), Patrick Sèdjamè (Buffles), Mama Seibou (SC Toulon, France), Anaane Tidjani (US Ben Guerdane, Tunisie), Cèbio Soukou (Hansa Rostock, Allemagne).

Attaquants  : Jacques Bessan (MO Bejaïa, Algérie), Steve Mounié (Huddersfield, Angleterre), Désiré Sègbè Azankpo (Senica, Slovaquie), Jodel Dossou (Vaduz, Lichtenstein), Yannick Aguémon (OH Louvain, Belgique), David Djigla (Niort, France).

Liste complète du Togo
Gardiens : Bassa-Djeri(Coton Sports/Cameroun) ,Barcola Malcolm(Lyon/France),Ogodjo Idrissa (Dcmp/Rd Congo)

Defenseurs :-Djene Dakonam (Getafe/Espagne), Steve Lawson(Livingston/Ecosse), Wilson Akapkpo (Al shoulsa/Aranie Saoudite ), Gbegnon Simon(Beziers/France), Ouro-Sama Hakim(Lille/France), Akoro Bilal(As Otr /Togo) ,Kouloun Maklibè(Dyto/Togo), Djoyagbo kodjovi(As Otr/Togo)

Milieux :Floyd Ayite(Fulham/Angleterre), Dossevi Mathieu(Toulouse/France),Boukari Razak(Chateauroux/France), Romao Alaixys(Reims/France),Atchou Franco(Fremad/Danemark), Bebou Ihlas(Hanovre/Allemagne) ,Sunu Gilles (BB Urzumspor/Turquie)
Attaquants:Mlapa Peniel(VV Venlo/Pays bas) ,Fodoh Laba(Rsb Berkane), Denkey Kevin(Beziers/France,)Adebayor Emmanuel (Istanbul BB/Turquie).

LES MATCHES DE LA DERNIÈRE JOURNÉE
Vendredi 22 mars 2019

Soudan-Guinée équatoriale, à Omdurman [groupe A]
Malawi-Maroc, à Blantyre [groupe B]
Algérie-Gambie, à Blida [groupe D]
Nigeria-Seychelles, à Asaba [groupe E]
Botswana-Angola, à Francistown [groupe I]
Burkina Faso-Mauritanie, à Ouagadougou [groupe I]
Tunisie-Eswatini, à Radès [groupe J]

Samedi 23 mars 2019
Sénégal-Madagascar, à Thiès (1) [groupe A]
Cameroun-Comores, à Yaoundé [groupe B]
Burundi-Gabon, à Bujumbura [groupe C]
Mali-Soudan du Sud, à Bamako [groupe C]
Ghana-Kenya, à Accra [groupe F]
Côte d’Ivoire-Rwanda, à Abidjan [groupe H]
Niger-Egypte, à Niamey [groupe J]
Guinée-Bissau-Mozambique, Bissau [groupe K]
Zambie-Namibie, à Lusaka [groupe K]

Dimanche 24 mars 2019
Bénin-Togo, à Cotonou [groupe D]
Libye-Afrique du Sud, à Sfax (Tunisie) [groupe E]
Zimbabwe-Congo, à Harare [groupe G]
RD Congo-Liberia, à Kinshasa [groupe G]
Centrafrique-Guinée, à Bangui [groupe H]
Tanzanie-Ouganda, à Dar es Salaam [groupe L]
Cap-Vert-Lesotho, à Praia [groupe L]

Ils sont déjà qualifiés : Algérie, Côte d’Ivoire, Egypte (pays-hôte), Ghana, Guinée, Kenya, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Nigeria, Sénégal, Tunisie, Ouganda
Ils peuvent encore se qualifier : Afrique du Sud, Angola, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Cap-Vert, Comores, Congo, Gabon, Gambie, Guinée-Bissau, Lesotho, Liberia, Libye, Mozambique, Namibie, RD Congo, Tanzanie, Togo, Zimbabwe





Dans la même rubrique