Plaidoirie du Bénin contre la Sierra Leone devant la Caf : Suspense mais optimisme chez les Ecureuils

Patrice SOKEGBE 27 avril 2021

Le feuilleton du match Sierra Leone-Bénin se poursuit. Le dimanche 25 avril dernier, le jury d’appel de la Confédération africaine de Football a auditionné par visioconférence, les fédérations de football de la Sierra Leone et du Bénin. Cette audition fait suite la 6è journée des éliminatoires de la Can Cameroun 2021 où la rencontre entre la Sierra-Leone et le Bénin a été reportée suite à des manœuvres très peu catholiques de la part des Leone Stars. A tour de rôle, le jury a d’abord écouté la Sierra Leone puis le Bénin. Selon le secrétaire général de la Fbf Claude Paqui, la plaidoirie du Bénin a débuté par « les raisons pour lesquelles le match n’a pas eu lieu alors que les Ecureuils s’étaient déplacés à Freetown ». Les autorités du football béninois ont demandé au jury de la Caf de « retenir la Sierra comptable pour faux et usage de faux, falsification de résultats et de la rendre responsable pour la non tenue du match ». Elles ont souhaité « toutes les sanctions subséquentes à ces infractions en vertu de son règlement intérieur, au code d’éthique et la sanction match perdu sur tapis vert ; et de rétablir le Bénin dans tous ses droits. ». Après les plaidoiries, il revient au jury d’appel de rendre son verdict. Mais en attendant, la décision du match reporté au mois de juin prochain reste d’actualité. A l’analyse, la Caf veut chercher des poux sur une tête rasée. Au regard des preuves accablantes contre la Sierra Leone, il n’y a pas de doute que la décision aille en faveur du Bénin. Mais non ! La Caf veut respecter la procédure juridictionnelle. Pourvu que le Bénin en sorte gagnant !





Dans la même rubrique